Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Le Top de l’année 2017

[22/12/2017]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Le dernier Top 10 de l’année revient sur les 10 meilleures adjudications enregistrées dans le monde en 2017.

NB: Ce classement a été établi avant le 17 décembre, c’est à dire avant l’obtention du nouveau record mondial emporté pour QI Baishi (1864-1957), le premier artiste Chinois à obtenir plus de 100 millions de dollars aux enchères. Le 17 décembre 2017 en effet, sa série d’oeuvres Screens of landscapes s’est envolée pour 140,9 m$ chez Poly International à Pékin.

Plus d’1 milliard de dollars

Le dernier Top 10 de l’année est aussi le plus impressionnant jamais enregistré dans le monde des enchères et ce, bien sûr, grâce à la vente de l’oeuvre la plus chère du monde : Le Salvator Mundi de Leonard de Vinci cédé pour plus de 450 m$. L’adjudication de ce chef-d’oeuvre, ainsi que de huit œuvres occidentales allant de la période moderne à l’art contemporain, et une œuvre chinoise, génèrent 1,044 milliard de dollars : un record sans précédent pour la vente de 10 œuvres, sachant que le produit de ventes annuel en 2016 affichait 12,4 milliards de dollars pour près de 490 000 œuvres vendues dans le monde…

Sur ce marché très haut de gamme réservé à une élite, Christie’s domine très largement les autres sociétés de ventes en emportant sept enchères, contre deux pour l’américaine Sotheby’s et une pour la chinoise China Guardian à Pékin.

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 LEONARDO DA VINCI (1452-1519) 450 312 500$ Salvator Mundi 2017-11-15 Christie’s NEW YORK NY
2 Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988) 110 487 500$ Untitled 2017-05-18 Sotheby’s NEW YORK NY
3 Vincent VAN GOGH (1853-1890) 81 312 500$ Laboureur dans un champ 2017-11-13 Christie’s NEW YORK NY
4 Fernand LÉGER (1881-1955) 70 062 500$ Contraste de formes 2017-11-13 Christie’s NEW YORK NY
5 Andy WARHOL (1928-1987) 60 875 000$ Sixty Last Suppers 2017-11-15 Christie’s NEW YORK NY
6 Gustav KLIMT (1862-1918) 59 004 638$ Bauerngarten 2017-03-01 Sotheby’s LONDON
7 Constantin BRANCUSI (1876-1957) 57 367 500$ La muse endormie 2017-05-15 Christie’s NEW YORK NY
8 Cy TWOMBLY (1928-2011) 52 887 500$ Leda and the Swan 2017-05-17 Christie’s NEW YORK NY
9 Francis BACON (1909-1992) 51 767 500$ Three Studies for a Portrait of George Dyer 2017-05-17 Christie’s NEW YORK NY
10 HUANG Binhong (1865-1955) 50 577 000$ Yellow mountain 2017-06-19 China Guardian Auctions Co., Ltd. BEIJING
copyright © 2017 artprice.com

Retour sur Le Sauveur du monde

Le précieux tableau réalisé il y a cinq siècles fut inclus à la vente d’Art Contemporain et d’Après-Guerre du 15 novembre 2017 à New York et non à la vente d’art ancien comme on aurait pu s’y attendre. En procédant de la sorte, Christie’s a brisé les codes et créé l’évènement dans l’évènement. Cette disruption au sein même d’une institution séculaire est un signal pour le moins remarquable quant à l’avenir du Marché de l’Art : le mélange des genres s’accentue avec la dématérialisation des ventes. Le jour J, les enchères ont démarré à 70 m$. Pour la première fois, des collectionneurs se sont battu à coup de surenchères de 20 ou 30 millions de dollars… pour finir à 400 m$ après 19 minutes sous haute tension. Le prix final à débourser est de 450,3 m$ en incluant les frais acheteurs et les diverses taxes. Ces 450,3 millions de dollars marquent un record absolu dans la longue histoire des enchères, un record doublant largement le précédent sommet mondial qui culminait à 179,3 m$ pour Les Femmes d’Alger (Version ‘O’) de Pablo Picasso, vendue en mai 2015 par Christie’s.

Voir les articles précédents sur ArtmarketInsight

Artprice : le record pour Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci démontre que l’Industrie Muséale (R) révolutionne le modèle économique du Marché de l’Art (LIEN).

The New York Times rejoint l’anticipation d’Artprice après le record du Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci chez Christie’s sur le changement d’échelle du Marché de l’Art (LIEN).

Salvator Mundi de Leonardo Da Vinci au Louvre Abu Dhabi et bientôt exposé au Louvre Paris consacre le modèle de l’Industrie Muséale(R) conçue par Artprice (LIEN).

Ce même 15 novembre 2017, le dernier Da Vinci se retrouvait dans la même vente que la dernière peinture de Warhol, Sixty Last Supper (1986), une œuvre gigantesque de trois mètres sur dix comportant 60 variations de la célèbre Cène du même Léonard De Vinci. Christie’s espérait certainement signer le même soir deux nouveaux records absolus, celui du maître de la Renaissance et du maître Pop Art, mais la Cène de Warhol a plafonné à 60,85, n’atteignant pas les 100 millions espérés bien qu’il s’agisse de l’oeuvre la plus monumentale de l’artiste et d’un testament artistique réalisé peu avant son décès. Sixty Last Suppers est néanmoins devenue la septième œuvre la plus chère de Warhol et la cinquième de l’année 2017, après Fernand Léger, Vincent Van Gogh, de Vinci et après une œuvre de Basquiat cédée plus de 100 millions.

Cette année, Basquiat est devenu plus cher que Warhol. Le nouveau record de Basquiat signé le 18 mai 2017 à New York affiche en effet 110 487 500 $ contre 105 445 000 $ pour Green car crash de Warhol (vendu en 2013 chez Sotheby’s à New York). L’artiste issu de Bronx et devenu star planétaire est l’une des signatures les plus brûlantes de notre époque, porté par un indice de prix haussier de + 1586 % depuis l’année 2000. Si l »année 2017 marque un nouveau sommet pour Basquiat, elle annonce aussi une évolution profonde dans la perception économique de l’art contemporain: Untitled fait entrer, pour la première fois, un artiste contemporain dans le panthéon des géants du Marché de l’Art, aux côtés de Picasso, Modigliani, Giacometti, Bacon et Munch, les seuls à avoir dépassé les 100m$ avant Basquiat.

De Vinci à Basquiat, ce classement annuel révèle ainsi des records mondiaux particulièrement signifiant. Mais ils sont loin d’être les seuls. Cette année, le record de Fernand Léger a presque doublé et La Muse endormie de Brancusi a vu sa valeur multiplier par 6,6 en 20 ans. Enfin, les 50,577m$ décrochés par une œuvre de l’artiste chinois Huang Binhong n’ont pas de précédent. Cet artiste culminait en effet à 10 m$ avant ce record. Il en va ainsi des maîtres chinois comme des maîtres de la renaissance occidentale : leurs records peuvent être multiplié par quatre ou cinq sur un seul coup de marteau…

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK