Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

La semaine Frieze !

[01/10/2019]

Premier grand salon international de la saison, la Frieze de Londres ouvre ses portes cette semaine à Regent’s Park. Plus de 50 000 visiteurs sont attendus du 3 au 6 octobre à Londres pour cette 17ème édition, mêlant les galeries les plus prometteuses aux enseignes les plus renommées, parmi lesquelles Tanya Bonakdar, Sadie Coles, Hauser & Wirth, Gagosian, Blum & Poe, la Pace ou Goodman. De Pékin à Beyrouth en passant par Bogota, les galeries viennent du monde entier : 160 galeries issues de 35 pays participent au salon avec, pour la première fois, des représentants du Brésil, du Liban, de Corée du Sud et d’Estonie.

 

Ce qui vous attend…

De la densité, du prestige et des découvertes, à travers des stands soigneusement curatés. Citons la nouvelle section thématique de la foire, Woven, qui réunit huit artistes internationaux travaillant dans le textile, le tissage et la tapisserie. La curatrice Cosmin Costinas (directeur exécutif de Para Site à Hong Kong) a mixé les générations et les géographies, avec des artistes du Brésil, des Philippines, de la Chine, de l’Inde, des États-Unis et de Madagascar, travaillant selon des traditions vernaculaires ou underground, utilisant le textile et le tissage d’une façon directe ou indirecte. Citons encore l’exposition « Techno-chamanisme: le sacré et l’ineffable » autour d’un pionnier de l’art cinétique, Vassilakis TAKIS, dont l’exposition personnelle a récemment ouvert ses portes à la Tate Modern.

Plusieurs artistes bénéficient d’une présence appuyée sur le salon, soit par des solo show, soit par des expositions thématiques. Parmi eux, nombreux ont un marché au beau fixe et bénéficient d’une forte demande, augmentant les chances d’un succès commercial sur la foire. Citons Harold Ancart, Mark Bradford, Sheila Hicks, Jannis Kounellis, Jonathan Meese, Kara Walker et Sue Williamson.

Pour les découvertes, un secteur Focus est réservé aux galeries de 15 ans maximum. Pour la première fois, un comité international composé de Stefan Benchoam (Proyectos Ultravioleta, Guatemala City), Edouard Malingue (Edouard Malingue, Hong Kong) et Angelina Volk (Emalin, Londres) a accompagné et conseillé cette section de 33 galeries issues de 19 pays.

En contre-point, 130 galeries participent à la Frieze « Masters » , la Frieze des Maîtres de l’histoire de l’art. Cette section de prestige plonge dans l’antiquité, jusqu’au grand nom de l’art du XXe siècle. Jean-Michel Basquiat, Max Beckmann, Pierre Bonnard, Frank Bowling, Eugène Delacroix, Albrecht Dürer, Eileen Gray, Keith Haring, Wassily Kandinsky, Piet Mondrian, Nam June Paik, Pablo Picasso, Michelangelo Pistoletto et Andy Warhol sont de ces Maîtres donnant corps à ce secteur particulièrement courru de la Frieze. Particulièrement attendu, un portrait d’homme considéré comme le dernier tableau de Sandro BOTTICELLI (1445-1510) encore en mains privées est à vendre pour 30 m$ sur le stand de la galerie Trinity Fine Art (Portrait of Michele Marullo).

 

Masters : les pionnières

La Frieze Masters offre, cette année, un focus sur les artistes femmes considérées comme des pionnières de la création du XXe siècle, Plusieurs galeries ont opéré une sélection d’oeuvres de ces « pionnières » dont font partie Gina PANE, figure centrale de l’art corporel (galerie kamel mennour) et Rachel WHITEREAD, première artiste femme lauréate du Turner Prize (1993) (galerie Luhring Augustine).

Les créations de Louise NEVELSON, figure essentielle de la sculpture américaine du XXe siècle, sont également présentées. La galerie Gio Marconi propose une sélection d’oeuvres des années 50 à la fin des années 80. A la fois conceptuelles et baroques, les sculptures de Nevelson (qui a représenté les États-Unis lors de la 31e Biennale de Venise en 1962) sont conçues à partir de morceaux de bois trouvés, des reliques de toutes sortes construisant des architectures abstraites, peintes en noir mat, or blanc. L’artiste compte parmi les 20 grandes signatures féminines les plus performantes de notre époque sur le marché des enchères et ses œuvres les plus impressionnantes flirtent avec le million de dollars.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK