Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Avant-propos de Wan Jie – fondateur et PDG d’Artron Art Group, et fondateur de Art Market Monitor of Artron (AMMA)

2018 a marqué le début d’une nouvelle ère pour Art Market Monitor of Artron (AMMA) et Artprice lorsque, le 12 octobre, ces deux géants du secteur international des services artistiques ont renforcé leur partenariat stratégique en signant un accord de coopération ambitieux à Lyon, établissant ainsi une coopération globale.

Artron est au service du marché de l’art chinois depuis plus de 25 ans. L’intensification de la collaboration entre ces deux organisations fournira aux utilisateurs chinois un aperçu complet du marché mondial de l’art et permettra aux professionnels, amateurs et collectionneurs d’art occidentaux de mieux comprendre et de participer au marché de l’art chinois, grâce à la création d’une plateforme plus ouverte, efficace et fiable.

L’année 2018 a été l’année la plus turbulente pour l’économie mondiale. Ce contexte sombre a eu un impact évident sur le commerce de l’art. Cependant, les collectionneurs sont toujours disposés à ne ménager aucune dépense pour l’acquisition de pièces rares et de grande valeur, comme le montre la vente du parchemin Wood and Rock de Su Shi par Christie’s Hong Kong pour 62 millions de dollars. Les performances du secteur moderne et contemporain ont été encore plus remarquables en 2018 : outre les pièces coûteuses comme celle de Zao Wou-Ki, Juin-Octobre 1985, qui a rapporté plus de 67 millions de dollars chez Sotheby’s Hong Kong, le chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur a continué de progresser régulièrement tout au long de l’année.

Sur le marché de la consommation d’art, le désir du public pour plus d’art au quotidien grandit. L’essor des expositions dans les musées, le débat autour des œuvres dérivées et la hausse rapide des ventes en ligne reflètent tous une demande croissante de la part du public en matière d’engagement culturel. Cette demande inédite d’amélioration du niveau de vie pourrait devenir un nouveau moteur économique pour le secteur des enchères. Dans le même temps, cette quête d’art et d’amour est l’expression d’un désir de beauté. Cet attrait n’a jamais été diminué par les turbulences du monde extérieur, constituant une source éternelle de force pour le commerce de l’art et recelant un potentiel de marché énorme.

Tandis que débute 2019 et que les sentiments mitigés à l’égard de 2018 commencent à s’estomper, l’espoir grandit que cette nouvelle année sera riche en opportunités et progrès. Nous sommes fermement convaincus que tout le dur labeur des maisons d’art en Chine (et même dans le monde) portera ses fruits, et que tous les soins et l’attention dont a bénéficié le secteur formeront un socle solide sur lequel nous pourrons nous développer. Cette progression au fil du temps, tout comme le partenariat entre Artron et Artprice, ne cessera de se surpasser grâce à l’intégration des ressources, à l’optimisation des données, à la mise à niveau de la technologie Internet et à la diversification des modèles de coopération commerciale. Le résultat final ? Une nouvelle route de la soie reliant les mondes de l’art et les marchés de l’Est et de l’Ouest.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK