Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Bilan général

Kehinde Wiley - Alegoria a lei do Ventre Livre (2009)

Kehinde Wiley – Alegoria a lei do Ventre Livre (2009)
Huile sur toile, 183 x 153 cm
© Kehinde Wiley
120.500$, Hôtel des Ventes Piguet, Genève, 22/05/2019

Porté par une demande grandissante, le chiffre d’affaires de l’Art Contemporain a doublé sur la décennie. La dynamique d’achat est plus forte que jamais, tant sur le segment abordable que sur la crête des prix. 

Les chiffres clés

Les chiffres clés de l’année révèle la maturité et la vitalité d’un Marché qui, en plus de valoriser les “classiques” de l’Art Contemporain au plus haut niveau, soutient de mieux en mieux les artistes vivants.

  • Le chiffre d’affaires mondial (1,89Mrd$) a doublé en 10 ans
  • Les États-Unis et l’Asie se partagent 66% du Marché mondial
  • Record absolu de 71.400 œuvres contemporaines vendues
  • 21.996 artistes contemporains vendus, contre 10.243 il y a 10 ans
  • Près de 20.000 nouveaux records
  • Record absolu pour un artiste vivant: Jeff Koons atteint 91m$
  • Sotheby’s est la première société de ventes mondiale (623m$)
  • Seules quatre femmes dans le top 100 des adjudications
  • La moitié des œuvres vendues pour moins de 1.000$
  • Seulement 3% des œuvres vendues plus de 100.000$
  • 284 nouvelles enchères millionnaires
  • Un taux d’invendus mondial stable à 39%
  • L’indice des prix de l’Art Contemporain progresse de +22%

Porté par une nouvelle phase de progression, le Marché de l’Art Contemporain réalise la troisième meilleure performance de l’histoire des enchères après avoir généré plus de 2Mrds entre 2013 et 2015. L’une des évolutions les plus remarquables porte cette année sur le nombre de lots vendus, avec un chiffre historique de 71.400 lots, soit une moyenne de 195 œuvres vendues par jour. C’est une première dans l’histoire des enchères. La vente d’œuvres contemporaines a progressé de +131% en 10 ans, et de +480% depuis 2000.

C’est à la ferveur de cette demande globale et croissante que l’Art Contemporain doit sa constante hausse des prix (indice: +22%) et son développement face aux autres périodes de création.

Une part de marché croissante

L’Art Contemporain représente aujourd’hui 15% du Marché de l’Art global contre seulement 3% en 2000. Il s’impose comme la troisième grande période de création selon son chiffre d’affaires mondial (1,89Mrd$) derrière l’Art Moderne (43%) et l’Art d’Après-Guerre (24%). Nettement plus dynamique que l’Art du XIXème et que le segment des Maîtres Anciens, le Marché de l’Art Contemporain est un terrain d’inépuisable découvertes, sans cesse alimenté par de nouvelles œuvres. La production tourne d’ailleurs à plein régime pour une poignée d’artistes dont la cote de popularité est au plus haut.

Chiffre d’affaires de l’Art Contemporain vs autres périodes de création

Chiffre d'affaires de l'Art Contemporain vs autres périodes de création

Une année record pour les lots vendus

Une année record pour les lots vendus

L’art vivant de plus en plus cher

Entre le renouvellement des générations de collectionneurs et le passage de certaines œuvres de la seconde moitié du XXème siècle au rang de chefs-d’œuvre “classiques”, le secteur contemporain n’en finit pas de croître. Le résultat des vacations d’Art d’Après-guerre et Contemporain surpasse parfois celui des Modernes et souvent celui des Maîtres Anciens, dont les pièces iconiques sont devenues rarissimes. Les résultats obtenus en mai 2019 chez Christie’s au cours de sa belle session Old Masters du 1er mai qui a récolté 33m$ et de celle d’Art d’Après-guerre et Contemporain qui en a récolté 16 fois plus 15 jours plus tard (538,7m$ pour l’ensemble de la vente, dont 122,6m$ uniquement pour les œuvres contemporaines) en sont un bel exemple.

L’art vivant est de plus en plus cher et le renouvellement des records s’est accéléré. Le record pour tout artiste vivant a été battu à deux reprises au cours des derniers mois. D’abord pour le britannique David HOCKNEY (né en 1937), dont la toile Portrait of an Artist obtenait 90,3m$ le 15 novembre 2018 chez Christie’s, puis pour une sculpture de Jeff KOONS vendue pour 91m$.

Le record personnel de Koons outrepasse désormais celui des principales icônes de la Modernité. Il se situe presque 10m$ au-dessus de l’actuel sommet de Van Gogh (82,5 m$, Portrait du Docteur Gachet) et 30m$ au-dessus de celui de Paul Cézanne (60,5m$, Rideau, cruchon et compotier).

Seuls 11 artistes affichent une adjudication supérieure à celle de Koons dans l’histoire des enchères: Léonard de Vinci, Picasso, Modigliani, Bacon, Qi Baishi, Munch, Monet, Basquiat, Warhol, Lichtenstein et Hopper. Devenu un “classique” de l’Art Contemporain, Koons signe le basculement du Marché de l’Art de notre époque, de plus en plus décomplexé par rapport à l’idée de hiérarchie historique, le Marché valorise désormais les contemporains confirmés à hauteur des monuments de l’Histoire de l’Art.

Evolution du record pour un artiste vivant

Evolution du record pour un artiste vivant

Les artistes les plus demandés

Shepard Fairey et Kaws se hissent en tête des artistes les plus demandés et les plus vendus. Ultra populaires, ces Américains, dont les oeuvres sont typiques du “made in America”, illustrent la domination du Soft Power américain sur le reste du monde. Ce sont les seuls artistes à vendre plus de 600 œuvres (chacun) cette année, grâce à une demande totalement mondialisée: le marché de Shepard FAIREY se joue d’abord en France (70% des lots vendus depuis 2018), lorsque celui de Kaws repose essentiellement sur la demande asiatique où s’échangent 58% de ses œuvres, contre 16% seulement aux États-Unis et 13% en France.

Top 10 des artistes contemporains par nombre de lots vendus (juillet 2018 – juin 2019)

Artiste Lots vendus Produit de ventes
1 Shepard FAIREY (1970) 660 1.104.200$
2 KAWS (1974) 622 9.365.090$
3 Takashi MURAKAMI (1962) 594 23.083.950$
4 BANKSY (1974) 550 17.020.350$
5 Keith HARING (1958-1990) 482 41.205.058$
6 Damien HIRST 369 26.018.800$
7 Yoshitomo NARA (1959) 339 42.566.500$
8 Jeff KOONS (1955) 199 111.860.500$
9 Robert COMBAS (1957) 196 5.316.100$
10 Günther FÖRG (1952-2013) 157 10.800.600$
© Artprice.com

Ceux qui vendent le plus sont des artistes prolifiques, dont la popularité passe autant par l’image de marque (notoriété) que par la diffusion d’œuvres démocratiques à l’achat, via un large panel d’éditions limitées. Les américains Keith Haring et Jeff Koons, les japonais Yoshitomo Nara et Takashi Murakami, les britanniques Banksy et Damien Hirst sont des champions de ces œuvres multiples qui permettent aux jeunes collectionneurs d’accéder à une signature célèbre à moindre coût.

La présence de Robert COMBAS et Günther FÖRG dans ce classement est dû à leur récente (et spectaculaire) hausse de prix. L’augmentation de leur cote a stimulé les transactions, entraînant des pics de ventes et une réduction du taux d’invendus ces deux dernières années.

La vitalité de la demande se mesure également par rapport aux taux d’invendus. Des échecs de ventes répétés résultent tantôt d’estimations mal ajustées, tantôt d’un manque de ferveur pour telle ou telle signature. A contrario, un taux d’invendus nul rend compte d’une demande réellement motivée et de la justesse de l’offre. Voici une sélection d’artistes aux parcours sans fautes, avec 100% d’œuvres vendues en 2018/2019:

  • Dana Schutz (1976) 15 lots vendus
  • Tomoo Gokita (1969) 54 lots vendus
  • Henry Taylor (1958) 23 lots vendus
  • Harold Ancart (1980) 21 lots vendus
  • Rashid Johnson (1977) 17 lots vendus
  • Kehinde Wiley (1977) 13 lots vendus
  • Martin Grelle (1954) 17 lots vendus
  • Shara Hughes (1981) 16 lots vendus
  • Rodel Tapaya-Garcia (1980) 13 lots vendus

 

Yoshitomo Nara - White Night Cat (2002)

Yoshitomo Nara – White Night Cat (2002)
Technique mixte sur papier, 52 x 36 cm
© Yoshitomo Nara
160.000$, SBI Art Auction Co, Ltd, Tokyo, 27/04/2019

Les techniques les plus commerciales

Art vidéo, photographie, installations et autres œuvres multimédia remportent peu la faveur des collectionneurs. Ceux-ci privilégient toujours la peinture, la sculpture et le dessin. Ces trois maillons essentiels du Marché de l’Art Contemporain représentent, ensemble, 74% des lots vendus et surtout 94% du chiffre d’affaires mondial.

La peinture domine toute autre catégorie (CA)

La peinture domine toute autre catégorie (CA)

Peinture

La peinture reste la reine du Marché de l’Art Contemporain en dégageant 68% du chiffre d’affaires, pour 44% de lots vendus. Cette catégorie souveraine domine le Marché très haut de gamme, celui des enchères millionnaires, plus que toute autre catégorie de création. Quelques 244 œuvres peintes sont en effet parties au-delà du million parmi les 284 ventes millionnaires de 2018/2019. Ces adjudications à sept ou huit chiffres concernent seulement 0,8% du nombre de peintures. La grande majorité des toiles reste dans une gamme de prix abordable, 74% étant adjugées pour moins de 5.000$.

Sculpture

Deuxième catégorie la mieux valorisée, la sculpture représente 15% du Marché de l’Art Contemporain en chiffre d’affaires et 10% en volume de transactions. Parmi les 7.540 sculptures vendues en 12 mois, seules 22 ont dépassé le million de dollars. Les grands favoris de la catégorie sont en premier lieu les Américains Jeff Koons et Kaws, les Allemands Martin Kippenberger et Thomas Schütte, les Japonais Takashi Murakami et Yoshitomo Nara.

Dessin

Suivant une hiérarchie des techniques toujours d’actualité en Occident, le dessin est la troisième grande catégorie du Marché, avec 11% du chiffre d’affaires, mais surtout avec un important volume de ventes: plus de 13.500 œuvres, soit 19% des lots vendus. Les artistes les plus recherchés et les plus cotés de cette catégorie sont les mêmes que pour la peinture et l’estampe, peu d’artistes contemporains se distinguant par une pratique exclusive du dessin, hormis en Chine. Les Chinois, virtuoses de l’encre, ont leurs fans à Pékin (parfois à Hong Kong), notamment LIU Guang (45ème mondial avec deux nouvelles encres sur papier millionnaires en 12 mois), HAO Liang (48ème mondial avec trois records millionnaires pour ses encres sur soie en 2018/2019) ou encore WANG Mingming (52ème mondial). Fortement inspirés de l’art traditionnel chinois, ces artistes séduisent les collectionneurs de Chine continentale, mais s’exportent peu.

Estampe

Le marché de l’estampe n’est pas négligeable. Malgré sa faible part de marché (2%), c’est la troisième catégorie la plus dynamique selon le nombre d’œuvres échangées. Plus abordable que la peinture ou le dessin, elle représente en effet 16% des transactions de l’Art Contemporain. Le marché de l’estampe révèle aussi quels sont les artistes les plus populaires. Parmi les contemporains les plus établis (catégorie plus de 50 ans), trois artistes emportent des adjudications supérieures à 200.000$: Jean-Michel Basquiat, Wolfgang Tillmans et Keith Haring. Des champions de l’estampe aujourd’hui concurrencés par la génération montante des moins de 50 ans, avec deux artistes en lice, Banksy et Kaws, tous deux auréolés d’un nouveau record dans cette catégorie en 2019.

Podium des records de l’estampe (artistes de moins de 50 ans, 2018/2019)

Banksy 382.000$ – Avon and Somerset Constabulary (Ed. 10), Sotheby’s Hong Kong

Kaws 159.250$ – Blame Game 《十件作品:责备游戏》 (Ed. 100), Phillips Hong Kong

Kaws 143.000$ – Blame Game《责备游戏》 (Ed. 100), Sotheby’s Hong Kong

 

Une grande majorité d’œuvres abordables

Une grande majorité d'œuvres abordables

 

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK