Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

ArtMarket® Insight, l'actualité du marché de l'art

Le dernier rapport d'Artprice

Sommaire ArtMarket® Insight

0702 20 01 01 5 168x140

Pas de bulle spéculative sur le marché de l’art. [19/07/2002]

Le prix des œuvres d’art grimpe encore. Certains redoutent que cette hausse tienne d’un élan purement spéculatif. Il n’en est rien. La sélectivité des acheteurs garantit la tenue du marché.

0713 02 01 01 18

Devant un krach boursier sans précédent "Le massacre des innocents" de Rubens place le marché de l’art au firmament. [15/07/2002]

Le mercredi 10 juillet 2002, "Le Massacre des Innocents" de Peter Paul RUBENS est devenu le plus cher tableau ancien jamais vendu aux enchères. Cette œuvre, récemment attribuée au grand maître, avait été jusqu’alors identifiée comme celle de la main d’un artiste moins réputé, Jan van den Hoecke. Une fois ce tableau placé sous le pinceau de Peter Paul RUBENS, un record s’annonçait,

0713 02 01 01 18

9 artistes contemporains consacrés à Londres [14/07/2002]

Sur le marché de l’art, chaque journée est historique. A toutes les vacations, des œuvres sont susceptibles de se vendre à des prix jamais atteints jusqu’alors pour l’artiste. Cette année, sur 3 journées de juin, du 26 au 28, pas moins de 71 records d’artistes sont enregistrés dans le monde.

0713 02 01 01 18

A moins de 1 000 euros, l’estampe plus rentable que la peinture ! [08/07/2002]

Depuis six ans, le taux de rendement annuel des estampes, des lithographies et sérigraphies est supérieur à celui des œuvres sur toile : 8% contre 6,82%. Cependant, ce résultat n’est qu’une moyenne et la rentabilité diverge fortement en fonction des gammes de produits.

0702 04 01 01 5

Les feuilles anciennes s’enflamment : le cas des dessins de l’école du Nord. [03/07/2002]

Longtemps le dessin était considéré comme une discipline auxiliaire, utilisée pour des études préliminaires dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de l’architecture. Mais les amateurs ont vite compris que ces esquisses préalables possédaient une valeur expressive et une valeur financière propres. Parmi les feuilles qui profitent aujourd’hui le plus de la hausse des prix, les dessins des écoles du Nord : + 67% depuis juin 2001.

0702 02 01 01 5 151x140

Impressionnisme ? Les valeurs anglo-saxonnes à la baisse. [01/07/2002]

Les récentes adjudications lors des ventes londoniennes du 24 et 25 juin confirment la remontée de l’impressionnisme français quelque peu délaissé en 2001. Adjugés 12 250 000 Livres chez Sotheby’s, Les Nymphéas de Claude MONET prouvent la bonne santé de ce mouvement ! Parallèlement, depuis leur couronnement en 2000, les artistes impressionnistes anglo-saxons semblent moins demandés.

0702 01 01 01 5 148x140

Le taux de rendement annuel moyen des peintures depuis mai 1996 : + 6,82% [30/06/2002]

Beaucoup d’économistes, à l’image de W. Beaumol, ont mis en doute la rentabilité des œuvres d’art face aux actifs financiers, même à la fin des années 80, en pleine bulle spéculative. Sur les périodes considérées, les taux de rendement dégagés restaient inférieurs à ceux des places boursières. Mais aujourd’hui, alors que les cours des actions ne cessent de chuter, les conclusions sont toutes autres.

0713 02 01 01 18

Le marché de l’art au fil des saisons : Londres capitale du marché de l’art au mois de juin [16/06/2002]

De plus en plus, les ventes prestigieuses sont concentrées dans le temps et l’espace. L’organisation dans des mêmes lieux et dates des moments forts de la saison permet des économies d’échelle aux maisons de vente. Elles organisent des rendez-vous médiatiques afin de réunir suffisamment de collectionneurs autour de lots exceptionnels, particulièrement attractifs.

0713 02 01 01 18

Du prix d’une œuvre d’art [16/06/2002]

Inabordables ! Détrompez-vous : la moitié des œuvres d’art sont adjugées à moins de 1 000 Euros. Les records et autres œuvres exceptionnelles de plus de 100 000 Euros ne couvrent que 1,5% des ventes aux enchères ! 15% des œuvres échangées sont des multiples ou lithographies qui excèdent rarement les 1 500 Euros.

0602 15 01 01 5 168x140

Le groupe CoBrA en plein essor [15/06/2002]

Avec près de 50% de hausse des prix sur les six derniers mois, les toiles des artistes du mouvement Cobra sont aujourd’hui l’objet d’une véritable réévaluation. La baisse sensible du taux d’invendus de 35,2% à 31,1% entre janvier et mai illustre le récent engouement pour ces peintres. Quand les prix montent si vite, ils conduisent souvent à des records.

0602 14 01 01 5

Profonds changements dans le paysage français des ventes aux enchères d’œuvres d’art [14/06/2002]

Pendant que des rumeurs bruissent sur l’hypothétique rachat de Drouot, Sotheby’s et Christie’s s’emparent du marché français. La réforme des ventes aux enchères a libéré le marché hexagonal.

0602 13 02 01 5 168x140

La photographie contemporaine : hausse des prix sur un marché plus sélectif et transparent [13/06/2002]

Sur ce secteur attirant les collectionneurs les plus jeunes, les cotes se lient, se renforcent et se brisent au fil des ventes. Particulièrement instable, la valeur des photographes contemporains n’a cessé de croître ces dernières années. Elle reste sensible aux mouvances économiques et au jeu spéculatif. La qualité de ces artistes n’est pas encore ancrée dans l’histoire de l’art, ni dans celle du marché. La sélection est particulièrement rude. L’engouement général des collectionneurs a fait monter bien des jeunes artistes sur les marches de la gloire…

0602 13 01 01 5 168x134

En moins de 6 mois, Sotheby’s et Christie’s s’emparent de 23% du marché français [13/06/2002]

Pendant que des rumeurs circulent sur l’hypothétique rachat de Drouot, Sotheby’s et Christie’s s’emparent du marché français. La réforme des ventes aux enchères a libéré le marché français. Le patrimoine français est une vitrine alléchante qui aiguise les convoitises des maisons de ventes étrangères.

0713 02 01 01 18

Le marché de l’art aux enchères devient international [08/06/2002]

Les ventes prestigieuses organisées à Hongkong, Melbourne, Singapour, Tel Aviv, etc. par Sotheby’s et Christie’s globalisent le marché de l’art. Ainsi, même si les Etats-Unis restent leader du marché de l’art en s’accaparant près de la moitié du gâteau en 2001, l’Europe s’est octroyé l’autre morceau…et cette dernière regagne chaque année du terrain.

Espace partenaires

Artinvestor Smmler Tendencias Market ch Artco Tanc
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK