Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Top France 2017

[07/07/2017]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Observons cette semaine les résultats obtenus sur le marché de l’art français depuis le début de l’année 2017…

Dans un classement nettement dominé par la puissance des résultats de Christie’s et Sotheby’s, les sociétés Pierre Bergé & Associés et Artcurial tirent bien leur épingle du jeu, et emportent chacune l’une des 10 meilleurs enchères de l’année, en l’occurrence les 4,74 m$ obtenus pour la toile Plage et falaises de Pourville de Claude Monet, et les 4,099 m$ de l’Andromède en marbre d’Auguste Rodin. Ces résultats particulièrement stimulants sont complétés par de nouveaux records d’enchères obtenus sur le sol français pour trois artistes : Francesco Guardi, Diego Giacometti et Pierre Soulages.

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 Francesco GUARDI 7 127 985$ La place Saint-Marc avec la basilique et le campanile 2017-03-07 – Christie’s Paris
2 Pierre SOULAGES
6 885 000$ Peinture 100 x 81 cm, 5 avril 1951 2017-06-06 – Sotheby’s Paris
3 Claude MONET 4 740 891$ Plage et falaises de Pourville 2017-06-21 – Pierre Bergé & Associés Paris
4 Diego GIACOMETTI 4 409 751$ Table octogonale aux caryatides et atlantes 2017-03-06 – Christie’s Paris
5 ZAO Wou-Ki 4 100 625$ 19.03.62 2017-06-06 – Sotheby’s Paris
6 Auguste RODIN 4 099 326$ Andromède 2017-05-30 – Artcurial (S.V.V.) Paris
7 Diego GIACOMETTI 3 994 467$ Grande table octogonale aux caryatides et atlantes 2017-03-06 – Christie’s Paris
8 Diego GIACOMETTI 3 460 529$ Grande table octogonale aux caryatides et atlantes 2017-03-06 – Christie’s Paris
9 Diego GIACOMETTI 2 867 265$ Arbres de vie ou arbres à l’oiseau et à l’escargot 2017-03-06 – Christie’s Paris
10 Diego GIACOMETTI 2 807 940$ Grande table console aux cerfs 2017-03-06 – Christie’s Paris
copyright © 2017 artprice.com

Diego Giacometti tient la moitié du Top

Les ventes de collections sont toujours particulièrement prisées car, par-delà la cohérence d’un ensemble hautement qualitatif, le label d’un grand collectionneur ajoute un surcroît d’histoire et de prestige aux œuvres concernées. La vente Christie’s à Paris du 6 mars dernier était consacrée à la dispersion des Giacometti d’Hubert de Givenchy, le célèbre couturier se séparant d’une vingtaine de pièces (21 œuvres de Diego et une de son frère, Alberto). Cette vente triomphale, au taux de réussite de 100%, générait 32,748,500 euros (34,5 m$) dont 11 millions emportés par trois tables aux cariatides et atlantes, commandées à Diego Giacometti par Monsieur de Givenchy pour sa propriété du Jonchet, vers 1980. L’une des trois tables enflammait les enchères au quintuple de l’estimation haute. Cédée pour une somme équivalente à 4,4 m$, elle signait le nouveau record français de l’artiste aux enchères, son record absolu étant tenu depuis le 16 mai dernier par la vente d’une bibliothèque vendue 6 312 500 $ chez Sotheby’s à New York. Le nouveau record français de Diego est d’autant plus remarquable qu’il enterre de près d’un million le sommet français de son frère Alberto, habituellement bien plus coté (le record d’Alberto Giacometti en France de hisse à plus de 3,4 m$ pour une Figurine de 21,2 cm vendue le 6 juin 2013 chez Sotheby’s à Paris). Et pour cause, les œuvres les plus importantes d ‘Alberto sont envoyées sur les ventes de Londres ou de New York, lorsque des pièces majeures de Diego circulent encore sur le territoire français. Les résultats des enchères françaises de Diego représentent d’ailleurs près de 69% de son produit de ventes mondial (depuis janvier 2016) contre 14,2 % seulement pour Alberto, dont près de la moitié du marché se joue à Londres.

Un nouveau record pour l’art ancien

Plus de 7,1 m$, c’est le prix du nouveau record en France pour une oeuvre de Guardi, emporté par La place Saint-Marc avec la basilique et le campanile. Ce prix fort signe aussi le meilleur résultat français des 20 dernières années en matière d’art ancien. Vendue dans le cadre de la dispersion Boniface de Castellane & Anna Gould le 7 mars chez Christie’s, La place Saint-Marc avec la basilique et le campanile appartint, durant la seconde moitié du XIXe siècle, au critique et marchand d’art Léon Gauchez, ami d’Auguste Rodin et de Camille Claudel. L’oeuvre fut ensuite achetée par des amateurs parisiens en 1892, puis transmise par descendance à la collection de la vicomtesse de Courval, à celle de la princesse de Poix, et de Diane de Castellane jusqu’aux derniers propriétaires l’ayant confiés à Christie’s. Une traçabilité et une origine parfaites, couplées à des qualités picturales indéniables dans la pleine période de maturité de l’artiste, ont porté cette représentation de la place Saint-Marc au-delà des prévisions initiales (estimation de 4,2-6,3 m$). Ce résultat marque aussi le meilleur résultat de Guardi dans l’histoire des enchères en France.

Les grands abstraits

Un autre record français est à signaler du côté de Pierre Soulages : un record établi au double de l’estimation haute, à 6,885 m$ pour une toile de 1962 aux accents bleus qui ne trouvait pas preneur à Londres l’année dernière… Cette œuvre fut en effet ravalée sous le marteau de Phillips Londres le 9 février 2016. La vente du 6 juin marquait un joli coup double pour Sotheby’s qui vendait une autre toile abstraite réalisée la même année que ce Soulages bleu : une puissante toile de Zao Wou Ki cédée pour 4,1 m$, soit au double de son estimation basse. Grande capitale de l’abstraction d’après-guerre, Paris multiplie les puissantes enchères sur ce segment de marché en pleine ébullition. La réussite de Soulages témoigne, comme celle de Zao Wou-ki, d’une vitalité et d’un pouvoir d’attraction particulier du marché français cette année. Lorsque la qualité est là, les enchères millionnaires ne sont pas réservées à Londres et à New York, d’autant que les catalogues français attirent fermement les acheteurs étrangers.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK