Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

TOP 10 : la crête des prix

[19/10/2018]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications pour vous permettre de décrypter les grandes tendances du Marché de l’Art. Voici, en 10 chiffres millionnaires, ce qu’il faut retenir des meilleurs coups de marteau de la saison.

Dans la compétition que se livrent l’Est et l’Ouest pour attirer les enchérisseurs les plus fortunés et générer les coups de projecteur les plus médiatiques, la palme de la place de marché la plus électrisante revient à Londres, tout autant pour l’émulation suscitée par la destruction en directe de l’oeuvre millionnaire de Banksy que sur le strict point de vue des performances financières réalisées, avec plus de 406 m$ d’oeuvres d’art vendues sur les mois de septembre et octobre, contre 378m$ à Hong Kong. C’est à Hong Kong néanmoins que fut enregistré le meilleur coup de marteau de la saison grâce à l’engouement sans précédent dont bénéficie l’oeuvre de Zao Wou ki…

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 ZAO Wou-Ki (1921-2013) 65 204 489$ Juin-Octobre 1985 30/09/2018 Sotheby’s Hong Kong
2 Francis BACON (1909-1992) 25 918 362$ Figure in Movement 04/10/2018 Christie’s Londres
3 CUI Ruzhuo (1944) 21 533 175$ Snowy mountains
03/10/2018 China Guardian Hong Kong
4 Lucio FONTANA (1899-1968) 21 184 619$ Concetto spaziale, La fine di Dio 04/10/2018 Christie’s Londres
5 Jenny SAVILLE (1970) 12 490 583$ Propped 05/10/2018 Sotheby’s Londres
6 ZAO Wou-Ki (1921-2013) 11 547 242$ 23.05.64 30/09/2018 Sotheby’s Hong Kong
7 Peter DOIG (1959) 9 903 016$ Buffalo Station I 05/10/2018 Sotheby’s Londres
8 CHU Teh-Chun (1920-2014) 9 672 123$ No. 268 30/09/2018 Sotheby’s Hong Kong
9 Louise BOURGEOIS (1911-2010) 9 620 586$ Quarantania 01/10/2018 Seoul Auction Hong Kong
10 Tsuguharu FOUJITA (1886-1968) 9 366 687$ La fête d’anniversaire 11/10/2018 Bonhams Londres
copyright © 2018 artprice.com

La montée en flèche du prix des œuvres de Zao Wou ki porte désormais cet artiste majeur au niveau des artistes américains les plus cotés du XXe siècle, avec les 65 millions de dollars emportés pour son triptyque abstrait de dix mètres de long Juin-Octobre 1985. Conséquence de ce triomphe : un nombre toujours grandissant d’acheteurs se manifestent pour tenter d’acquérir des œuvres de Zao Wou ki dont l’aura circule de l’Europe à l’Asie. La discrétion n’est plus de mise : l’artiste franco-chinois a aujourd’hui acquis le statut d’artiste abstrait le plus disputé de la planète. Ne manque peut-être qu’une seule pièce au puzzle : l’organisation d’une grande exposition américaine qui ferait dialoguer les toiles de Wou Ki avec celles des grands artistes abstraits américains du XXe siècle, tels que Mark Rothko ou Jackson Pollock. La consécration américaine de l’artiste en passerait par là. Le Marché a quant à lui déjà tranché en faveur du Maître franco-chinois, relevant le niveau de son record au-delà de celui enregistré en 2013 pour l’américain Jackson Pollock (58,3 m$ pour Number 19, 1948, Christie’s NYC, 15/05/2013).

De façon générale, la tendance actuelle donne les artistes asiatiques gagnants sur les figures majeures de l’art européen et américain, grâce à des acheteurs asiatiques très actifs. Ce Top 10 révèle en effet que six des 10 meilleures adjudications de la saison récompensent majoritairement des artistes chinois (Zao Wou ki, Chu Teh-Chun et Cui Ruzhuo), tout en marquant un nouveau record mondial pour le japonais Tsuguharu FOUJITA. L’année 2018 marque le cinquantenaire de la mort de l’artiste, et elle s’impose déjà comme la plus fructueuse année de l’histoire des enchères de Foujita, dont le produit de ventes à déjà passé le cap des 20 millions de dollars depuis janvier. Son nouveau sommet a été est planté à 9,3 m$ pour une toile en hommage à Jean de la Fontaine, La Fête d’anniversaire, achevée à New York en 1949. Le résultat est d’autant plus notable qu’il outrepasse très largement les prévisions : au seuil des 10 millions, La Fête d’anniversaire a multiplié par huit l’estimation basse fournie par Bonhams dans le cadre de sa vacation londonienne du 11 octobre dernier… Si cette impressionnante envolée double presque le précédent record emporté il y a deux ans, 25 années auront été nécessaires pour que la cote de Tsuguharu FOUJITA se redresse de la crise du Marché de l’Art des années 80. Le marché n’a jamais été si agité pour cette signature majeure à nouveau hautement prisée : une vingtaine d’oeuvres de l’artiste sont à vendre cette semaine en salles, la plupart à Paris, d’autres au Japon et aux Etats-Unis.

Toujours à Londres, les résultats les plus forts se sont portés sur des œuvres majeures de Lucio Fontana, Francis Bacon, Peter Doig, Louise Bourgeois et, surtout sur une impressionnante toile de Jenny Saville, dont le coût final de 12,5m$ fait d’elle l’artiste femme vivante la plus cotée du moment.

Dans quelques jours, le Marché se déplacera à New York pour les ventes d’art impressionniste et Moderne, mais aussi celles de l’art d’après-guerre et contemporain de mi-novembre, au cours desquelles va notamment se jouer le record de David Hockhney à quelques dizaines millions… Rappelons que cette année déjà, une imposante toile de l’artiste s’est arrachée pour 28,4m$. C’était en mai dernier chez Sotheby’s. Moins de six mois plus tard, Christie’s pourrait considérablement relever ce record.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK