Top 10 : Amérique latine

[13/09/2013]

 

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Cette semaine : les dix plus belles enchères jamais enregistrées pour des artistes latino-américains de moins de 50 ans.

Top 10 : Amérique latine
Rang Artiste Adjudication Oeuvre Vente
1 Felix GONZALEZ-TORRES 4 000 000 $ Untitled (Portrait of Marcel Brient) (1992) 08/11/2010 (Phillips de Pury & Company NEW YORK NY)
2 Beatriz MILHAZES 1 800 000 $ « Meu Limäo » () 14/11/2012 (Sotheby’s NEW YORK NY)
3 Adriana VAREJAO 1 527 980 $ « Parede com Incisões a la Fontana II (Wall with Incisions a la Fontana (2001) 16/02/2011 (Christie’s LONDON)
4 Felix GONZALEZ-TORRES 1 400 000 $ Untitled (Aparicion) (1991) 10/05/2011 (Sotheby’s NEW YORK NY)
5 Beatriz MILHAZES 1 245 680 $ « O Elefante Azul (The Blue Elephant) » (2002) 27/06/2012 (Christie’s LONDON)
6 Beatriz MILHAZES 1 153 728 $ Dança dos Reis (1998) 12/10/2012 (Sotheby’s LONDON)
7 Adriana VAREJAO 1 000 610 $ « O Milagre dos Peixes (Miracle of the Fishes) » (1991) 25/06/2013 (Christie’s LONDON)
8 Adriana VAREJAO 975 000 $ Trois Petites Morts (2003) 14/11/2012 (Sotheby’s NEW YORK NY)
9 Beatriz MILHAZES 957 840 $ « O Moderno » (2002) 27/06/2011 (Phillips de Pury & Company LONDON)
10 Felix GONZALEZ-TORRES 950 000 $ Untitled (Welcome) (1991) 08/11/2010 (Phillips de Pury & Company NEW YORK NY)

 

Les Latino-américains plébiscités par le marché voient leurs records révisés en l’espace de quelques mois. Artprice.com fait régulièrement le point sur les signatures les plus brûlantes de ce marché, qui ne se vendent pas sur place mais entre Londres et New York, et qui sont tout aussi prisées par les collectionneurs et investisseurs d’Amérique latine que par de grands collectionneurs américains et européens. Les grands acteurs du marché sont particulièrement attentifs à l’évolution de ce marché car l’Amérique latine est l’une des grandes places en voie d’émergence et que cette mutation en cours ne tient pas seulement à la montée en puissance des artistes eux-mêmes, à qui les grandes maisons de ventes dédient d’ailleurs stratégiquement des vacations depuis trois ou quatre ans (dès 2009 chez Phillips de Pury & Company et 2010 chez Sotheby’s). Outre le rayonnement grandissant des artistes latino-américains, une mutation structurelle est en effet en cours, un bouillonnement culturel et économique qui stimule de plus en plus le reste du monde. L’effervescence tient aux nouvelles Mecques de l’art contemporain, qu’il s’agisse de rendez-vous éphémères comme le ZonaMaco – foire d’art contemporain de Mexico – fêtant son dixième anniversaire en 2013 avec plus de 35 000 visiteurs ou de la fascination exercée par le fameux Inhotim, gigantesque musée à ciel ouvert ou se rencontrent la botanique et quelques oeuvres monumentales, dont certaines sont signées Olafur ELIASSON, Paul MCCARTHY, Giuseppe PENONE ou Yayoi KUSAMA. Plusieurs prescripteurs du marché (de grandes galeries) et de grandes maisons de ventes lorgnent sur le Brésil. La société Christie’s est attentive à ce qu’il advient sur place car elle est tentée d’ouvrir une salle de ventes sur place, après le lancement de celles de Shanghai et Bombay.

Pour l’heure, elle se contente d’enregistrer des records de ventes dans ses salles de Londres et de New York, à l’instar de Sotheby’s et de Phillips. Les ventes d’art contemporain latino-américain récompensent systématiquement Felix GONZALEZ-TORRES, Beatriz MILHAZES et Adriana VAREJAO, artistes de moins de 50 ans les plus cotés aujourd’hui.

Au panthéon du genre, le Cubain Felix Gonzalez-Torres domine avec trois adjudications millionnaires, dont un sommet à 4 m$ pour son tas de bonbons, portrait consommable de Marcel Brient ; Beatriz Milhazes n’affiche pas un record si impressionnant mais elle emporte tout de même les trois résultats millionnaires de sa carrière sur l’année 2012, un emballement récent qui laisse présager d’autres sommets. La plus jeune, Adriana Varejao, confirme sa place parmi les leaders du marché avec le million de dollars frappé à Londres en juin dernier.