Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Tenue de soirée chez Christie’s

[13/11/2018]

A notre époque où la rivalité entre grands collectionneurs semblent avoir atteint son apogée en salles de ventes, Christie’s s’apprête à faire grimper les prix à des niveaux exceptionnels.

Ce soir, les acteurs du Marché de l’Art du monde seront concentrés sur un événement exceptionnel : une vente de prestige opérée par Christie’s à New York ce 13 novembre 2018. Sous le titre An American Place, la société de ventes dispersera dans quelques heures près de 90 chef-d’oeuvres issus de la collection de Barney Alec Ebsworth, homme d’affaires américain dont la fortune s’est construite dans le domaine des transports, et immense collectionneur, décédé en avril dernier. Cette collection rare et prestigieuse devrait rapporter dans les 350 millions de dollars, selon les estimations fournies.

Promesse de records le 13 novembre

Parmi les plus beaux lots de la collection Ebsworth, la toile Chop Suey de Edward HOPPER atteindra-t-elle les 100 millions de dollars ? Hopper deviendra-t-il le septième artiste au monde à passé ce seuil extraordinaire de prix, atteint pour la première fois dans l’histoire des ventes publiques pour une toile de Pablo PICASSO, Le Garçon à la pipe, vendue il y a 14 ans par Sotheby’s? C’est ce qu’espère Christie’s avec « la peinture la plus iconique d’Edward Hopper » encore en mains privées, pour reprendre la formulation introductive de la petite vidéo promotionnelle du chef-d’oeuvre, visible sur le site internet de la maison de ventes. Le seuil des 100 m$ pourrait être passé sous le marteau de Jussi Pylkkänen, le commissaire-priseur fétiche de Christie’s à qui l’on doit la vente, en novembre 2017, du Salvator Mundi de Léonard de Vinci, pour 450 millions de dollars. C’est aussi à monsieur Pylkkänen que l’on doit le record obtenu en mai dernier pour une Odalisque couchée aux magnolias de Matisse vendue 80,74 m$. Chop Suey est donc entre de bonnes mains, et sa promotion à été préalablement assurée dans les plus grandes capitales de l’art puisque la toile a été exposée à Paris, Hong Kong, Los Angeles et New York avant sa mise en vente. Cette toile, achetée pour 180 000 $ par B.A. Ebsworth en 1973, devrait au moins doubler le record actuel de Hopper, un sommet de 40,5 m$ emporté pour sa toile East Wind Over Weehawken. C’était en 2013, déjà à New York, et déjà chez Christie’s.

Signalons deux autres records attendus pour ce soir, pour de Kooning et pour Gaston Lachaise. La puissante toile Woman as Landscape de Willem DE KOONING est pour l’heure vierge de toutes enchères. Elle a seulement fait l’objet de transactions privées de haut vol depuis 1955, date de sa réalisation. Décrite à grands coups de superlatifs par Christie’s comme une peinture « héroïque », la toile pourrait battre le record actuel de l’artiste établi à 66,3 m$ il y a deux ans par la même maison de ventes, avec Untitled XXV. On attend par ailleurs une première adjudication millionnaire pour l’artiste franco-américain Gaston LACHAISE, avec la sculpture d’un nu féminin en bronze (221cm), Standing Woman [LF 92], estimée entre 1,5 et 2,5 m$. Même en partant à son estimation basse, ce grand nu triplerait le record actuellement détenu par une sculpture de Lachaise.

Le futur artiste vivant le plus cher du monde ?

Deux jours plus tard, le 15 novembre, un autre coup de marteau historique devrait tomber. Le tableau en question mesure trois mètres. Il représente une scène hédoniste parmi les plus connues de la peinture contemporaine, une scène californienne de garçons et de piscine sur un ciel azur. Un tableau emblématique signé David HOCKNEY, sous le titre Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) (1972). Portrait of an Artist, qui fut l’une de pièce phare de la grande rétrospective itinérante organisée en 2017-2018 par la Tate Britain de Londres, le Centre Pompidou de Paris et le Metropolitan Museum of Art de New York, est l’une des œuvres contemporaines les plus importantes soumises aux enchères cette année. Consciente que son apparition sur le marché est l’occasion d’acheter le meilleur tableau de l’artiste, Christie’s en attend autour des 80 m$, ce qui ferait de Hockney l’artiste vivant le plus cher du monde, devant Jeff Koons…

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK