Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Tendances à la hausse à l’Asian week de New York

[11/03/2014]

 

Dix jours après l’Armory Show, dont la 16ème édition proposait un focus sur la Chine, c’est au tour des grandes maisons de ventes de tourner leur regard vers l’Est depuis New York. Le rendez-vous est annuel pour des catalogues qui balaient l’art japonais, coréen, indien et sud-asiatique. Ouverture des ventes le 18 mars 2014.
Du 18 au 21 mars à New York, une volée de 15 ventes attendent les amateurs, neuf vacations spéciales chez Christie’s et six chez Sotheby’s, allant de pièces archéologiques au must de la création moderne et contemporaine sous les signatures de Francis Newton SOUZA, Maqbool Fida HUSAIN, Sayed Haider RAZA, Bharti KHER, Jitish KALLAT, entre autres. Christie’s annonce 1 400 lots pour des recettes globales attendues autour de 70 m$. Les deux sociétés s’affichent optimistes en misant sur les valeurs montantes du moment.

Nouveau record attendu pour Tyeb Mehta ?

Les festivités commencent le 18 mars pour l’art moderne sud-asiatique et contemporain avec une toile de Tyeb MEHTA, Untitled (Bull), en couverture du catalogue Christie’s, la seule œuvre contemporaine destinée à passer le million de dollars selon les estimations fournies. Voilà presque 20 ans que l’art indien est introduit sur la scène internationale via la plateforme newyorkaise et notamment Christie’s. Accessible pour moins de 10 000 $ en 1995, Tyeb Mehta est devenu en quelques années une signature incontournable de ces vacations thématiques car ses meilleures œuvres se disputent désormais à millions. L’artiste affiche 14 résultats millionnaires à son palmarès depuis 2005 et surtout, un flirt avec les 3 m$ trois mois avant la mise en vente de Untitled (Bull), attendu entre 2 et 3 m$ le 18 mars 2014. Le thème du taureau renversé, qui fait l’objet de cette toile, est une réminiscence du travail de Pablo Picasso devenu un sujet phare de l’artiste indien.

George Keyt : cote en hausse

Avec sept lots offerts le 18 mars, l’artiste le plus représenté de la vente Christie’s se nomme George KEYT, signature phare de l’art « moderne » Sri lankais influencé par le cubisme et l’art d’Henri Matisse. C’est l’une des signatures montantes actuellement, pour laquelle Christie’s enregistraient trois records d’enchères à plus de 100 000 $ en 2013. Moins importantes, les œuvres soumises à enchères le 18 mars sont attendues entre 15 000 et 60 000 $.

Un nouveau souffle pour Subodh Gupta ?

Spill (Déversement) est une sculpture unique réalisée en 2007, un anti-monument duchampien où un saut métallique géant – qui fait office de socle – déverse une multitude de petits sauts vides. Subodh GUPTA, qui bénéficie d’une prestigieuse rétrospective à la Galerie nationale d’art moderne de New Dehli (organisée par Germano Celant, 17 janvier – 16 mars 2014), cherche la charge psychique et son versant ironique dans les objets communs de la classe moyenne indienne. On lui prête un langage Pop, surréaliste, hyper-réaliste et l’on évoque parfois des connivences avec les préoccupations de Jeff Koons, version indienne. La sculpture à vendre le 18 mars est annoncée entre 300 000 et 500 000 $. En partant à son estimation haute, Still deviendrait la meilleure enchère pour une sculpture de l’artiste depuis quatre ans et raviverait une cote en berne depuis la flambée des prix en 2007/2008. Gupta se hissait alors à la 24ème place du classement des 500 artistes contemporains les plus cotés selon leurs recettes mais les prix se sont considérablement essoufflés par la suite. Ses dix records d’enchères remontent à cette période, avec des adjudications comprises entre 700 000 et 1 m$ en moyenne.

Pallier supérieur pour Vasudeo S. Gaitonde

La vente d’art moderne et contemporain asiatique de Sotheby’s, qui se tient le 19 mars, met stratégiquement à l’honneur Vasudeo. S. GAITONDE, l’une des signatures les plus porteuses de l’art indien, d’autant qu’il a ajouté 2 m$ à son précédent record il y a trois mois, lors de la première vacation Christie’s à Bombay (Untitled, (1979) s’est vendu l’équivalent de 3 327 150 $ le 19 décembre 2013). Sotheby’s propose une huile sur toile méditative de 1962, issue d’une collection privée américaine et estimée entre 2 et 3 m$ (Painting N3). Le pari est osé car une œuvre plus grande, de la même série et de la même année, Painting N1, atteignait le million de dollars « seulement » frais inclus à Londres en juin 2013 (adjugée 580 000 £, soit 901 000 $, Sotheby’s, le 11 juin 2013).C’est le lot phare de Sotheby’s, qui consacre six ventes dédiées à l’art asiatique (archéologie compris) entre le 18 et le 20 mars à New York.

Les bilans rassurants du marché de l’art asiatique en 2013, le réveil de l’Inde depuis l’ouverture des ventes de Christie’s in situ, l’activité soutenue des acheteurs asiatiques, sont autant de paramètres qui tendent à tirer à nouveau le marché vers le haut, sur des signatures déjà connues et renommée néanmoins. Les prix sont annoncés à la hausse pour des valeurs sûres mais le cutting-edge de l’art asiatique reste discret en salles après les aléas spéculatifs des années 2006-2009.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK