Sculpture : le Top 10 !

[02/01/2015]

 

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Cette semaine, Artprice revient sur les 10 sculptures les plus chères du monde, celles qui fêtent l’art moderne, tout en ouvrant grand la porte à Jeff Koons.

Le Top 10 Sculpture
Rang Artiste Adjudication Oeuvre Vente
1 Alberto GIACOMETTI 92 521 600$ L’homme qui marche I (1960) 2010-02-03 Sotheby’s LONDRES
2 Alberto GIACOMETTI 90 000 000$ Chariot (1950) 2014-11-04 Sotheby’s NEW YORK NY
3 Amedeo MODIGLIANI 63 000 000$ Tête (1911/12) 2014-11-04 Sotheby’s NEW YORK NY
4 Jeff KOONS 52 000 000$ Balloon Dog (Orange) (1994-2000) 2013-11-12 Christie’s NEW YORK NY
5 Alberto GIACOMETTI 47 500 000$ Grande tête mince (1954) 2010-05-04 Christie’s NEW YORK NY
6 Amedeo MODIGLIANI 46 650 450$ Tête (c.1910-1912) 2010-06-14 Christie’s PARIS
7 Alberto GIACOMETTI 44 500 000$ Grande tête mince (grande tête de diego) (1954) 2013-11-06 Sotheby’s NEW YORK NY
8 Henri MATISSE 43 500 000$ Nu de dos, 4 état (Back IV) (c.1930) 2010-11-03 Christie’s NEW YORK NY
9 Constantin BRANCUSI 33 350 200$ Madame L.R. (c.1914/17) 2009-02-23 Christie’s Paris & Pierre Bergé PARIS
10 Jeff KOONS 30 000 000$ Tulips (1995-2004) 2012-11-14 Christie’s NEW YORK NY
10 Jeff KOONS 30 000 000$ Jim Beam – J.B. Turner Train (1986) 2014-05-13 Christie’s NEW YORK NY
copyright © 2015 artprice.com

 

Giacometti, l’élu absolu

Giacometti est à la sculpture ce que Picasso est à la peinture : le grand favori du marché de l’art. L’artiste tient quatre des dix records historiques dans le domaine, dont les deux premiers, pour des œuvres vendues 92,5 m$ et 90 m$. Les prix ont commencé véritablement à flamber il y a 12 ans, avec la dispersion de la succession de l’artiste, orchestrée par Christie’s Paris le 28 septembre 2002. 35 bronzes sont offerts à la vente, et les œuvres qui ne parvenaient pas au million de dollars jusqu’alors l’atteignent désormais allègrement. Il faut dire que la provenance est parfaite et que la densité de la vacation rassemble les plus grands collectionneurs et musées. La cage, première version (édition 3/8), une œuvre cotée 950 000 $ en 1999, s’arrache alors plus d’1,6 m$. L’ascension des prix ne fait que commencer. L’artiste sera porté par les années fastes 2007-2008 : tout d’abord par le record de L’Homme qui chavire, un bronze de 1947 vendu 10 m$ au-dela de son estimation haute (adjudication de 16,5 m$ le 5 mai 2007 chez Christie’s New York) puis par cinq coups de marteau passant les 10 m$ sur l’année 2008. En 2010, il se met au niveau de Picasso avec la vente historique de L’Homme qui marche I, pour un coup de marteau équivalent à 92,5 m$ (Sotheby’s Londres, le 3 février 2010). L’année 2014 s’avère être l’année la plus faste de l’artiste quant au nombre d’adjudications à huit chiffres : six au total, dont les 90 m$ décrochés par Le Chariot, une oeuvre phare du XXème siècle vendue le 4 novembre dernier par Sotheby’s à New York.

Les 90 m$ du Chariot ont fait un peu d’ombre au nouveau record mondial d’Amedeo Modigliani, signé lors de cette même vente a 63 m$. La Tête de Modigliani est néanmoins devenue la troisième sculpture la plus chère du monde, et la cinquième meilleure enchère de l’année 2014. Cette sculpture de 73 centimètres n’est pas un bronze mais un travail de taille direct en pierre. Or, l’oeuvre sculptée de Modigliani se concentre sur une période brève (1910-1914), car la fatigue occasionnée tant par sa méningite tuberculeuse que par son mode de vie excessif et déréglé, le contraint rapidement à abandonner ce travail trop physique. Seule une vingtaine de sculptures en tailles directe lui sont attribuées. Ces œuvres rarissimes s’imposent autant par leur modernité que par une présence aussi intemporelle que celle d’une déesse antique. Cette Tête fut réalisée deux ans après la rencontre déterminante de Modigliani et de Brancusi. Tous deux affichaient un goût commun pour les formes simplifiées et étirées, comme pour la taille directe.

 

De la modernité au Balloon Dog

Brancusi… plus rare encore que Modigliani en salle, tient sa présence au classement a une sculpture en bois exécutée vers 1914-1917 qui déchaina les enchères lors de la dispersion de la collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en février 2009 a Paris. Madame L.R., est l’une des rares oeuvres en bois de l’artiste, qui exécuta la majorité d’entre elles entre 1913 et 1925. Certaines ont été démantelées, recomposées ou détruites, et il est difficile de connaître avec précision le nombre d’oeuvres de ce type. On perçoit chez Madame L.R. l’influence de la statuaire africaine, a l’origine de grandes innovations du XXme siècle. Henri Matisse la collectionnait. Il s’est lui aussi appliquer à styliser les formes de ses sculptures, dont les prix peuvent être plus élevés qu’en peinture. Son record absolu récompense aujourd’hui un bronze monumental : Nu de dos, 4 état (Back IV) vendu 43,5 m$ chez Christie’s en 2010. La série des Nus de dos qui s’étend de 1909 à 1930, est l’une des plus importantes de l’artiste, dans sa recherche inlassable sur les figures et sur le rapport forme et fond.

Ce classement des sculptures les plus onéreuses du monde aurait été incomplet sans la présence de Jeff Koons, l’artiste contemporain le plus cher du monde, signature spéculative favorite des années 2000 soutenue par les acteurs les plus puissants du marché. Son Balloon Dog version orange, sculpture de trois mètres sur quatre, est l’œuvre contemporaine la plus chère du monde et la quatrième sculpture sur notre podium. Le Balloon Dog est tout a la fois sa création la plus populaire et la plus prestigieuse. Verdict de Christie’s New York en novembre 2013 : 52 m$. Koons, plus cher que Matisse et que Brancusi.