Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Renforcement du marché à Hong Kong

[07/06/2016]

 

Les ventes de printemps de Hong Kong furent un succès. Christie’s vient de générer 364 m$ pour toutes ces cessions de mai (non uniquement pour le Fine Art), dont 59,2 m$ pour sa seule vente moderne et contemporaine de prestige du 28 mai 2016. La tendance est optimiste avec des taux d’invendus particulièrement bas et une confiance au plus haut !

Les acheteurs de Christie’s furent majoritairement asiatiques, prenant 70 % des lots vendus, et renforçant le succès de ZAO Wou-Ki dont une œuvre a passé les 9 m$, mais aussi des artistes Cesar LEGASPI (Philippines), Hyong-Keun YUN (Corée), Seund Ja RHEE (Corée), LALAN (Chine) et Yasuo SUMI (Japon), tous auréolés de nouveaux records. Le 29 mai, la même vente thématique, organisée cette fois en journée avec des signatures tout aussi importante que la veille, mais avec une sélection de lots moins haut de gamme, emporta aussi un vif succès, avec 90% de lots vendus, une émulation particulière pour Zao wou-ki et Chu Teh-Chun, les deux leaders de l’abstraction chinoise du XXème siècle, et pour l’oeuvre For Citizen du Japonais Yoshitomo NARA, qui triplait, rien de moins, son estimation, s’envolant à 1 m$.

Bien que Yoshitomo Nara ne soit pas l’artiste le plus coté de ces récentes sessions de ventes, il reste l’un des meilleurs indicateurs de l’état de confiance du marché asiatique. D’abord parce que c’est un artiste contemporain, dont la cote est a priori plus volatil que celle des artistes du début du XXème siècle, ensuite parce que la toile phare de la vente de prestige du 28 mai, intitulée Banging the Drum, repassait en salle après avoir été vendue une première fois 770 000 $ en 2014 à Londres. Une revente si rapide après deux ans de détention parait effectivement risquée pour peu que l’on ne prenne pas en compte l’incroyable bond en avant de Nara depuis 2014. Son indice global de prix affiche en effet une progression de 60% en deux ans : une envolée exceptionnelle, une vague ascendante qui a propulsé Banging the Drumau-dessus du million de dollars.
Néanmoins, la star incontestée de Hong Kong n’était pas Nara cette fois, mais le franco-chinois Zao Wou-Ki dont Christie’s à vendu pas moins 16 œuvres en deux jours, depuis des lithographies accessibles entre 6 000 et 10 000 $ en moyenne, jusqu’à cette toile de jeunesse, Untitled (Vert émeraude), dans laquelle l’influence de Paul Klee est encore palpable, cédée 9,1 m$… Une vente d’autant plus importante pour Christie’s que c’est à Sotheby’s que l’on doit le podium des records hongkongais de Zao. Oeuvre emblématique d’une période charnière de son parcours artistique, Untitled (Vert émeraude) s’inscrit comme la quatrième meilleure vente hongkongaise de l’artiste dont les prix n’en finissent pas de se consolider, portés par une demande mondiale et un indice en hausse de 1 000 % depuis l’année 2000.
Dans le sillage de Zao Wou-ki, les résultats de Chu Teh Chun confirment l’élan impressionnant des artistes franco-chinois du XXème siècle. CHU Teh-Chun, dont les prix ont gonflé de plus de 1 600% depuis l’année 2000, vient de passer la barre des 5 m$, pour la sixième fois dans l’histoire des enchères…

C’est là toute la force du marché hongkongais : s’affirmer comme la véritable plaque tournante mondiale des artistes pan-asiatiques mais aussi franco-chinois, des artistes également recherchés par les grands musées et collectionneurs européens. Du local au glocal, Hong Kong est la seule ville chinoise parvenue à véritablement tirer son épingle du jeu depuis un an et demi.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK