Ouverture d’Art Karlsruhe 2020

[13/02/2020]

Coup d’envoi de la saison des foires allemandes, Art Karlsruhe (13-16 février 2020) ouvre pour la 17e fois depuis 2004 les portes du parc des expositions. Le salon, qui met en valeur la création artistique du dernier siècle, stabilise sa position en Europe, avec plus de 50.000 visiteurs depuis trois ans. Particulièrement engagée à la fois auprès des institutions et des collectionneurs dans une région très porteuse, la ville de Karlsruhe s’est vue attribuer le titre de Creative City of the Media Arts par l’UNESCO en 2019. La foire jouit en outre d’une grande fidélité de la part des galeries dont certaines sont présentes depuis l’origine. Cette année une quarantaine de primoexposants originaires principalement d’Europe pourront présenter leurs pièces maîtresses, notamment dans l’un des concept phare du salon, le One-Artist-Show.

One-Artist-Show et Sculpture, au coeur de l’identité de la foire

Chaque année, art KARLSRUHE présente près de 200 One-Artist-Shows répartis dans quatre salles. Le prix art KARLSRUHE vient récompenser à la fois le travail de l’artiste ainsi mis en valeur et la galerie qui le soutient, avec une dotation de 10 000€ attribuée par le Land de Bade-Wurtemberg et la ville de Karlsruhe. Les œuvres de l’artiste primé sont achetées à la galerie, puis transférées à la collection d’art KARLSRUHE. Le prix 2019 avait été attribué à Myriam HOLME et la galerie Bernhard Knaus Fine Art.

Autre point fort du salon : la sculpture. Ce média, souvent difficile à publiciser, a trouvé sa place dès l’origine à Karlsruhe, pour en devenir l’une de ses marques de fabrique. C’est parmi les vingt « Espaces Sculpture » disséminés dans les grands halls lumineux, et le « Jardin des sculptures » dédié aux œuvres monumentales en trois dimensions, que le lauréat du prix Loth de la sculpture, sponsorisé par L-Bank et selectionné par un jury de directeurs de musée, sera récompensé avec sa galerie (et une respectable dotation de 20 000€). Ce prix tient son nom du sculpteur Wilhelm LOTH (1920-1993)  qui enseigna autrefois à l’Académie des beaux-arts de la ville.

artkarlsruhe_skulptur_joerg_bach_foto_messekarlsruhe_juergenroesnerLauréat 2019 du Loth Sculpture Award Jörg BACH (1964) © Messe Karlsruhe, Jürgen Rösner

Estampes et éditions originales

Ayant compris très tôt que les estampes, du fait de leur production en petites séries et leur prix d’achat attractif, sont souvent à l’origine d’une collection, Ewald Karl Schrade, fondateur d’Art Karlsruhe, a tenu à mettre les aquatintes, lithographies, sérigraphies et autres gravures sur bois au centre de la foire. Les visiteurs retrouveront dans le Hall 1, dévolu à ce média, les stands de galeries comme Art Edition Fils (Düsseldorf) ou découvriront pour la première fois les pièces de la Gallery40NL (Doetinchem, NL). Les œuvres sur papier des plus grands artistes allemands y seront par exemple proposées, à commencer par celles de Gerhard RICHTER (1932), présent dans six stands. Après avoir connu une frénésie dans les années 2010-2014, son marché semble marquer le pas. Il n’en reste pas moins le 4e artiste européen le plus performant du monde selon son chiffre d’affaires annuel aux enchères. Gabriele MÜNTER (1877-1962) sort également du lot, elle est l’artiste allemande femme la plus performante du marché, portée par quatre galeries du Hall 3.

munter kettererGabriele Münter, Der blaue Berg

Pour attiser l’intérêt des collectionneurs, et particulièrement des nouveaux acheteurs, la foire accueille une grande collection d’estampes : après les collections Würth (2016), Frieder Burda (2017) et Peter C. Ruppert (2018), l’édition 2020 du salon propose 100 estampes de la collection HPH Stiftung, « Sérigraphies de grands maîtres, d’Ackermann à Vasarely. « Hans-Peter Haas (HPH), imprimeur allemand et spécialiste de la sérigraphie, a travaillé pour les plus grands artistes, notamment Salvador Dali, Max Ernst et divers membres du groupe Zéro. La qualité exceptionnelle de ses sérigraphies lui a valu une reconnaissance internationale, à tel point que Heinz Mack disait de lui: Hans-Peter Haas est l’imprimeur des artistes et l’artiste parmi les imprimeurs« .

Plus d’informations