New York, retour sur les plus beaux records de Christie’s

[17/05/2022]

Les ventes de New York ont enregistré de nouveaux records d’adjudication exceptionnels la semaine dernière. Nous ne reviendrons pas ici sur la somme faramineuse de 195m$ emportée par la Marilyn de Warhol lundi 9 mai (lire l’article “Le portrait de Marilyn Monroe par Andy Warhol ou l’œuvre la plus chère du XXe siècle”) qui a donné une énergie particulière à toutes les ventes de cette semaine… Semaine à l’issue de laquelle Christie’s a dépassé le milliard de dollars ! 26 nouveaux records d’artistes sont à signaler. Artmarket by Artprice revient ici sur les plus marquants d’entre eux.

Le record de Man Ray

Certes, un record était attendu, mais pas d’une telle envergure. Le Violon d’Ingres de MAN RAY (1890-1976) dispersé la semaine dernière chez Christie’s était annoncée entre 5 et 7 millions de dollars, une estimation très haute pour une photographie, qu’elle a pourtant pulvérisée le 14 mai pour s’arracher à 12,4 millions de dollars après dix minutes d’escalade des enchères. Il s’agit d’un record du monde pour Man Ray, mais aussi d’un record absolu pour une photographie aux enchères.

Les arguments du Violon d’Ingres :

  • C’est une image iconique : l’une des plus connues de la photographie du 20e siècle.
  • Il s’agit de la meilleure épreuve du Violon d’Ingres jamais apparue sur le marché.
  • Le marché de Man Ray est à son apogée avec un nombre records de transactions (460) enregistrées l’an dernier.

Man Ray, Le Violon d’Ingres (1924). Tirage argentique, 48,5 x 37,5 cm

 

Le record de Degas

La sculpture la plus célèbre de Edgar DEGAS, la Petite danseuse de quatorze ans était estimée entre 20 et 30 millions de dollars pour la vente du 12 mai de Christie’s. Elle s’est envolée pour 41,6 millions de dollars, soit le plus haut prix jamais obtenu aux enchères pour une œuvre de l’artiste français. La cire originale est exposée à la National Gallery of Art de Washington et 29 exemplaires en bronze sont recensés dans les musées.

Les arguments de La Petite danseuse :

  • Il s’agit de l’une des sculptures les plus audacieuses de la fin du 19e siècle, parée d’un vrai tutu, de vrais chaussons et d’un vrai ruban pour la coiffure.
  • La provenance est idéale et prestigieuse, l’œuvre étant restée en mains privées, jusqu’à la collection de l’américaine Anne Bass, mécène de plusieurs grands musées aux États-Unis.
  • Christie’s a innové et fait le buzz pour cette vente en créant un hologramme de La Petite Danseuse.

 

Le record de Picasso

Le grand Pablo PICASSO a renouvelé son record pour une sculpture avec la vente de Tête de femme (Fernande), qui a atteint 48,48m$ le 12 mai, près de 20 millions de plus que le précédent sommet pour une oeuvre en trois dimensions de Picasso, qui était détenu pour Tête de Femme, Dora Maar (1941) vendue par Sotheby’s en 2007 (29,1m$). Il existe environ 20 moulages connus de cette œuvre créée en 1909 et mesurant environ 42 centimètres.

Les arguments de Tête de femme (Fernande) :

  • L’œuvre est issue d’une collection muséale, en l’occurrence celle du Metropolitan Museum of Art qui cédait cette pièce au profit de son Fonds d’acquisition (le musée possède un autre exemplaire de cette sculpture).
  • Le sujet, Fernande Olivier, est le premier amour de Picasso
  • L’œuvre marque un moment clé dans le développement du cubisme.
  • Picasso est l’artiste numéro 1 du marché des enchères, avec 671m$ réalisés pour 3452 lots vendus en 2021 !

 

Le record de Emanuel Leutze

Le peintre américain d’histoire Emanuel Gottlieb LEUTZE a fait flamber les enchères pour décupler son précédent record, avec un score de 45m$ obtenu pour une grande toile de Washington Crossing the Delaware (1905). Deux enchérisseurs étaient en lice sur cette image iconique de l’histoire et de l’histoire de l’art américaines.

Les arguments de Washington Crossing the Delaware :

  • C’est l’une des images les plus célèbres de la peinture américaine, reproduite dans les manuels d’histoire et sur des timbres-poste américains.
  • L’œuvre a été exposée pendant plusieurs décennies à la Maison Blanche.
  • Christie’s a consacré un document d’une quarantaine de pages à l’analyse et l’histoire de l’œuvre.

 

Emanuel Leutze, Washington Crossing the Delaware (1905)

 

Le record de Ernie Barnes 

Daté de 1976, The Sugar Shack (1976) de Ernie BARNES a suscité une frénésie rare avec 22 lignes téléphoniques actives et plus de 10 minutes d’enchères intenses pour ce tableau finalement remporté pour 15,27m$, soit plus de 75 fois son estimation haute.

Les arguments de The Sugar Shack :

  • The Sugar Shack est un témoignage historique sur la période de Ségrégation en Caroline du Nord.
  • Cette œuvre emblématique a fait la couverture de l’album « I Want You » de Marvin Gaye en 1976.

 

Christie’s ouvrait les enchères le 9 mai avec une première session totalisant 317,8m$ et 94% des lots vendus; poursuivait le lendemain avec 100% des lots vendus pour 103m$. Elle enchaînait avec la collection d’Anne H. Bass (363 m$) et la vente du soir du 20e siècle aux résultats impressionnants (468 m$). En cette folle semaine, la société affiche plus d’un milliard de dollars de résultat, ce qui correspond à la moitié de son résultat annuel de 2021 pour la zone USA.