Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Les succès photographiques de Paris à New York

[22/11/2019]
thomas struth

Thomas Struth, “Greenwich Street”, 1978

Comme chaque année au mois de novembre, la capitale française a mis la photographie sur le devant de la scène à travers de nombreuses manifestations. Plusieurs institutions culturelles parisiennes se sont mises au diapason de Paris Photo, avec des expositions exceptionnelles pendant la foire, les maisons de ventes ont proposé des vacations dédiées, et les salons “Off” se sont greffés à l’événement. Un programme riche, varié, pour un nombre de visiteurs record qui confirme la position incontournable de Paris sur le Marché de la photographie, même si New York mène la danse en terme de résultat.

Un véritable engouement

Paris Photo est le point de convergence pour tous les acteurs du monde de la photographie et demeure le seul événement qui offre un panorama aussi complet privilégiant la diversité de styles, des grands intemporels aux œuvres plus singulières. La 23ème édition du salon s’est achevée dimanche 10 novembre avec un nouveau record de fréquentation : plus de 70 000 visiteurs accueillis sous la verrière du Grand Palais pendant quatre jours. La plus grande vitrine de la photographie ancienne et contemporaine accueillait cette année 213 exposants dont 33 éditeurs en provenance de 31 pays (dont 29 % de français et 19 % d’américains, les deux nationalités phares de ce marché). La première participation de pas moins de 38 galeries prouve aussi que l’attractivité du salon Paris photo ne faiblit pas, mais qu’elle se renouvelle sans cesse.

Monde : Top 10 œuvres vendues en 2019*

Artiste Œuvre Prix Date Vente
1 Helmut NEWTON
Sie Kommen, Paris (1981) 1 820 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
2 El LISSITZKY
Self-Portrait (1924) 1 246 570 $ 06/03/2019 Christie’s, Londres
3 GILBERT & GEORGE Bugger (1977) 1 009 120 $ 26/06/2019 Sotheby’s, Londres
4 Cindy SHERMAN
Untitled Film Still #21 (1978) 808 370 $ 05/03/2019 Sotheby’s, Londres
5 Edward Henry WESTON
Circus Tent (1924) 788 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
6 Tina MODOTTI
Telephone Wires (1925) 692 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
7 Edward Henry WESTON
Shell (Nautilus) (1927) 678 060 $ 06/03/2019 Christie’s, Londres
8 Andreas GURSKY
May Day V (2006) 650 400 $ 07/03/2019 Phillips, Londres
9 Richard AVEDON
Dovima with Elephants (1955) 615 000 $ 02/04/2019 Christie’s, New York
10 Thomas STRUTH
Mailänder Dom (1998) 551 700 $ 06/03/2019 Christie’s, Londres
©2019 artprice.com

* du 1 janvier au 12 novembre 2019

Le bilan est très positif. Beaucoup de galeristes soulignent la présence de nouveaux collectionneurs jamais venus auparavant à la foire. Des ventes importantes ont eu lieu sur les cinq secteurs de la foire : le secteur principal, Éditions, Films, PRISMES et enfin Curiosa, secteur dédié cette année à la scène émergente sous le commissariat de Osei Bonsu, récemment nommé Curator of International Art à la Tate Modern. Plus de 60 % des acquisitions ont été faites par des institutions et des musées internationaux et de nombreuses galeries affirment avoir vécu leur plus belle édition. La galerie new-yorkaise Pace/McGill par exemple, a déclaré qu’il s’agissait de son meilleur opening, ayant vendu des œuvres de tous leurs artistes exposés dont Richard AVEDON n°1 des plus belles adjudications aux États-Unis (cf graph) et un tirage de Robert FRANK à plus de 137 000$. Récemment disparu, Robert Frank a reçu de nombreux hommages durant la foire. Parmi les 29 solo shows proposés, les galeries Gagosian et 1900-2000 se sont concentrées sur MAN RAY illustrant l’intérêt grandissant des galeries contemporaines pour les artistes “historiques”. Leurs choix, de qualité muséale, ont contribué au succès de cette édition.

richard avedon Marilyn Monroe in furs and sequins

Richard Avedon, Marilyn Monroe in furs and sequins,1957

Miser sur les futurs collectionneurs

En simultané au carrousel du Louvre, la foire Fotofever encourageait les amateurs de photographie contemporaine à devenir collectionneur, en proposant une sélection d’œuvres à moins de 1000€ et un programme “Start to Collect”, doté d’un salon de simulation permettant de visualiser son acquisition en situation. Pour sa huitième édition, la foire dédiée à la collection de photographie contemporaine a réuni une centaine de galeries principalement européennes mais aussi de Corée du Sud comme la galerie Mug, de Chine avec le 24p studio, ou encore du Mexique avec Flux Zone. Cette année, la scène artistique française a été mise à l’honneur à l’occasion du 180ème anniversaire de l’invention de la photographie en France. Enfin, pour la seconde année consécutive, la section “La Ruche”, composée de 40 espaces dédiés aux jeunes galeries a été proposée afin de permettre l’accès à une première foire d’art contemporain et d’accompagner et soutenir les jeunes artistes de leur vivant. Fotofever est par ailleurs la première foire d’art contemporain à atteindre un objectif de parité, avec 50 % d’artistes femmes représentées, reflet du nombre croissant de femmes dans la jeune génération de photographes.

Pendant les quatre jours de la foire, le programme “À Paris pendant Paris Photo” a répertorié une sélection d’expositions à voir dans la capitale, dont une Carte Blanche à Hassan Hajjaj à la Maison Européenne de la photo, les Infamies photographiques de Sigmar POLKE au Bal, les déclarations de Sebastiao SALGADO au Musée de l’homme ou encore Photographies: de la natures des choses de Denis BRIHAT à la BnF, etc…

Adjugés !

Les maisons de ventes parisiennes se mettaient au diapason du Paris photographique, proposant simultanément des sessions entières dédiées au médium. D’abord Christie’s qui, quelques jours avant le coup d’envoi de Paris Photo organisait une session rassemblant 150 clichés emblématiques, parmi lesquels un portrait noir et blanc de Marilyn Monroe, actress, New York city, 6 mai 1957 par Richard Avedon record d’acquisition à 383,000$ pour ce 1er tirage d’un cliché devenu mythique tiré sur 10 exemplaires seulement. L’imposant format de l’artiste Dovima with Elephants, Evening Dress by Dior, Cirque d’Hiver, Paris qui tenait la meilleure adjudication française de l’artiste (Christie’s, 293 700$) est ainsi détrôné. Envolée de prix également pour la célèbre Bee d’Irving PENN, où une abeille se pose sur la bouche du mannequin Estella Warren. Le cliché a doublé son estimation haute, terminant sa course à 125 700$. Le Coq, La Muse Endormie issu de l’atelier de l’artiste Constantin Brancusi quadruplait son estimation basse, s’envolant à 207 590$. La vente de Christie’s a totalisé 3,1m$ dont un certain nombre de photographies de mode ayant acquis le statut d’icônes et montre l’intérêt croissant pour ce genre.

Parmi les 106 lots proposés à la vente chez Sotheby’s le 8 novembre, on déplore le défaut de vente de Untitled Film Still #16 de Cindy Sherman qui faisait la couverture du catalogue, (estimé entre 331 100$ et 552 000$) et du magnifique daguerréotype de la Cathédrale Notre-Dame De Paris de Vincent Chevalier. Par contre, la majorité des œuvres estimées pour moins de 10 000$ ont largement dépassé les prévisions, comme Construct Harmonious Society Together de Liu Bolin adjugée à plus de 17 000$, quatre fois le prix initialement requis. Le double portrait de Francis Bacon, Artist, Paris par Richard Avedon est parti pour 41 300$, dans sa fourchette d’estimation, tout comme Poppy: Showgirl, New York d’Irving Penn et le portrait de la mannequin Linda Evangelista, Paris de Peter Lindbergh. Si deux clichés de Thomas STRUTH et Cindy SHERMAN partis pour plus de 100 000$ chacun, se retrouvent dans le Top 10 des records photographiques mondiaux de l’année.

Cindy Sherman, Ohne titel (Madonna) (1955/77)

Paris-New-York

Le Marché de la photographie a perdu un peu de vitesse ces dernières années. En 2014, le produit de ventes mondial avait atteint 220 m$, pour redescendre à 135 m$ en 2018. Cependant, cette baisse de résultat n’est en aucun cas corrélée à une désaffection des collectionneurs. Au contraire, la photographie fait de plus en plus d’émules et un nombre record de transactions (plus de 17 000) étaient enregistrées en 2018. L’année 2019 devrait être moins faste, avec un peu plus de 13 000 photographies vendues entre janvier et mi-novembre, pour un produit de ventes supérieur à 100 m$. Mais le Marché n’a pas dit son dernier mot… Christie’s prépare notamment une vente d’exception, réunissant plus de 100 photographies du grand Ansel ADAMS (le 10 décembre à New York : Adams and the American West: Photographs from the Center for Creative Photography). La réussite de cette session new-yorkaise pourrait rapporter un million de dollars.
Le marché de la photographie est appelé à se développer encore à New-York, avec la première édition de Paris photo prévue en avril 2020. L’ambition étant de toucher les galeries et collectionneurs américains qui ne se déplacent pas jusqu’à Paris. Selon Florence Bourgeois, directrice de Paris Photo, cette nouvelle perspective pourrait renforcer la position dominante en Europe de sa maison mère, en creusant l’écart avec la foire anglaise Photo London. Car c’est entre New-york et Londres que se jouent aujourd’hui les plus belles adjudications, bien que Paris demeure une référence dans le secteur.

France : Top 10 œuvres vendues en 2019*

Artiste Œuvre Prix Date Vente
1 Richard AVEDON
Marilyn Monroe (1957) 383 100 $ 05/11/2019 Christie’s, Paris
2 Richard AVEDON
Dovima with Elephants (1955) 293 800 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
3 Andy WARHOL
Statue of Liberty (1976-1986) 238 260 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
4 Herb RITTS
Stephanie, Cindy, Christy, Tatjana, Naomi (1989) 224 200 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
5 Irving PENN
Harlequin Dress (1950) 224 200 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
6 Peter LINDBERGH
Cindy Crawford, Tatjana Patitz, Helena Christensen… (1991) 210 230 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
7 Constantin BRANCUSI
Le Coq, La Muse Endormie (1924) 207 590 $ 05/11/2019 Christie’s, Paris
8 Irving PENN
Woman in Moroccan Palace (1951) 196 200 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
9 Helmut NEWTON
Sie Kommen (1981) 196 200 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
10 Herb RITTS
Versace Dress (1990) 154 200 $ 19/06/2019 Christie’s, Paris
©2019 artprice.com

États-Unis : Top 10 œuvres vendues en 2019*

Artiste Œuvre Prix Date Vente
1 Helmut NEWTON
Sie Kommen (1981) 1 820 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
2 Edward Henry WESTON
Circus Tent (1924) 788 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
3 Tina MODOTTI
Telephone Wires (1925) 692 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
4 Richard AVEDON
Dovima with Elephants (1955) 615 000 $ 02/04/2019 Christie’s, New York
5 Edward STEICHEN
Heavy Roses (1914) 524 000 $ 04/04/2019 Phillips, New York
6 Barbara KRUGER
Untitled (1999) 519 000 $ 16/05/2019 Christie’s, New York
7 El LISSITZKY
Pelikan Tinte (1924) 462 500 $ 05/04/2019 Sotheby’s, New York
8 Margaret BOURKE-WHITE “Flood Refugees, Louisville, Kentucky”(1937) 400 000 $ 04/04/2019 Phillips,New York
9 Helmut NEWTON
Panoramic Nude, Woman with Gun, Villa d’Este, Como (1989) 399 000 $ 02/10/2019 Christie’s, New York
10 Andreas GURSKY May Day II (1998) 399 000 $ 16/05/2019 Christie’s, New York
©2019 artprice.com

* du 1 janvier au 12 novembre 2019

 

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK