Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Les Nus (Janvier 2011 – Avril 2012)

[11/05/2012]

 

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Cette semaine : les dix meilleures adjudications réalisées entre janvier 2011 et avril 2012 pour des nus.

Depuis la préhistoire, la représentation du corps nu est un thème majeur de l’histoire de l’art. Le nu dans l’art est un monde en soi, ses premières apparitions sont concomitantes avec celle des premières représentations humaines. L’histoire du nu révèle l’évolution des canons de beauté et de surcroît celle de la société, des mœurs. C’est durant la Renaissance que les limites accordées par la bienséance commencent à être franchies, l’érotisme prend alors parfois le dessus sur l’idéal de beauté. Défiant la morale certaines œuvres célèbres ont marqué l’histoire de l’art à l’image de la cultissime Origine du Monde de Gustave COURBET dont le sujet principal est, pour la première fois dans l’histoire de l’art, celui d’un sexe féminin.
Naturellement, le statut du nu dans le marché de l’art est tout aussi important. C’est une catégorie très appréciée qui s’impose d’ailleurs comme la mieux cotée. Preuve de l’estime des collectionneurs pour ce genre, l’œuvre la plus chère au monde était, jusqu’à la vente d’une version du Cri d’Edvard MUNCH adjugée 107 m $ (2 mai 2012, Sotheby’s), le nu Nude, Green Leaves and Bust de Pablo PICASSO qui a été acheté 95 m $ en 2010 ( le 4 mai, Christie’s New York).
Depuis 2010, quels nus ont marqué le marché ?
Le Top 10 révèle logiquement la domination de Pablo Picasso: présent à 4 reprises, il est encore n°1 du classement. Francis BACON n’est pas en reste avec trois œuvres respectivement à la 2ème et 7ème et 8ème place. On remarque que les œuvres les plus cotées datent du 20ème siècle, plus généralement des années 50/60, et se situent entre 8 et 36 m $. A ce niveau de prix, les contemporains sont loin d’atteindre les résultats des modernes.

Top 10 : Adjudications réalisées entre janvier 2011 et avril 2012 pour des nus

Rang Artiste Adjudication Oeuvre Vente
1 Pablo PICASSO $36274500 La lecture (1932) 08/02/2011 (Sotheby’s LONDON)
2 Francis BACON $29999100 « Portrait of Henrietta Moraes » (1963) 14/02/2012 (Christie’s LONDON)
3 Henry MOORE $26841300 Reclining Figure : Festival (1951) 07/02/2012 (Christie’s LONDON)
4 Pablo PICASSO $20500000 L’aubade (1967) 02/11/2011 (Sotheby’s NY)
5 Pablo PICASSO $19000000 Les femmes d’Alger, version L (1955) 04/05/2011 (Christie’s NY)
6 SAN Yu $14726560 Five Nudes (1950′) 30/05/2011 (Ravenel Art Group HONG KONG)
7 Francis BACON $11825940 Crouching Nude (1961) 29/06/2011 (Sotheby’s LONDON)
8 Francis BACON $8500000 Untitled (Crouching Nude on Rail) (1952) 11/05/2011 (Christie’s NY)
9 Pablo PICASSO $8500000 Couple à la guitare (1970) 03/05/2011 (Sotheby’s NY)
10 Nicolas DE STAËL $8171320 Nu couché, (Nu) (1953/54) 06/12/2011 (Artcurial (S.V.V.) PARIS)

Pablo Picasso est un habitué des podiums, le nu est une catégorie à laquelle il a largement contribué. Ses Demoiselles d’Avignon sont le plus célèbre exemple de distorsions cubistes appliquées à la nudité. L’œuvre La lecture est la première de ce Top mais aussi la plus antérieure(ancienne ?). Datant de 1932, elle correspond à une période charnière de sa carrière, au moment où il révèle sa nouvelle façon de peindre. Le modèle, sa maîtresse Marie-Thérèse Walter qui deviendra sa compagne quelques années plus tard, a aussi inspiré une série de portraits à laquelle appartient également son record Nude, Green Leaves and Bust. Adjugée 36 m $ chez Sotheby’s Londres le 8 février 2011, elle est aussi à ce jour la 10ème plus belle enchère de Picasso.

A la 5ème position, Les femmes d’Alger, version L, (1955) est issue d’une série de 15 variations autour de l’œuvre les Femmes d’Alger d’Eugène DELACROIX. Cette série est assez prisée par les amateurs de Picasso car elle fut la première qu’il créa autour d’un chef d’œuvre de l’histoire de l’art, et initie de nombreuses autres séries à venir basées sur des grands maîtres tels que Diego VELASQUEZ et ses Ménines, Édouard MANET et son Déjeuner sur l’herbe. 10 versions sont passées en vente entre 1988 et 2011. En trouvant preneur à 19 m $ (Christie’s New York, le 4 mai 2011), Les femmes d’Alger, version L, est à ce jour la plus belle enchère enregistrée pour cette série.

Autre intérêt notable des deux autres Picasso de ce Top : ce sont les seules œuvres de ce classement représentant un couple. Adjugée 8,5 m $ (Sotheby’s New York le 3 mai 2012), Couple à la guitare, est un bel exemple de nu féminin qui nous permet ici de pointer du doigt une particularité de cette catégorie : le nu est essentiellement, pour na pas dire presque exclusivement, féminin et ce assez logiquement étant donné le peu d’artistes femmes connues avant les années 70. Adjugée 20,5 m $, L’aubade est d’autant plus intéressante que la nudité touche cette fois ci les deux protagonistes. L’œuvre mêle Picasso à une thématique historique qui lui est chère dans les années 60, celle de l’érotisme et de la musique dont il a trouvé l’inspiration chez Jean Auguste Dominique INGRES, TIZIANO VECELLIO ou encore Michelangelo Merisi CARAVAGGIO IL.

Un Top sur les nus n’en serait pas un sans Francis BACON. Maître en représentation de la chair, Bacon est à la 2ème place de ce classement grâce à la vente du Portrait of Henrietta Moraes pour 30 m $ (Christie’s Londres, le 14 février 2011). Entre sensualité et souffrance de la chair, cette œuvre est loin d’être la plus violente de l’artiste. Emblématique, ce portrait rassemble ses thématiques fortes : enfermement, sexe, chair humaine… Paradoxale, elle est aussi bien sensuelle que repoussante. Ce corps difforme, torturé, sexuel, est un intermédiaire pour capturer la souffrance et l’énergie des individus à exister. Loin des 77 m $ de Triptych, record actuel de Bacon, Portrait of Henrietta Moraes est tout de même sa 8ème meilleure enchère. Avec la chair pour sujet de prédilection, Bacon impose sa présence deux autres fois dans le Top grâce à Crouching nude et Untitled (Crouching Nude on Rail): moins sensuelles, elles trouvent tout de même preneurs pour 11,8 m $ et 8,5 m $.

La seule sculpture du Top est réservée à Henry MOORE avec Reclining Figure : Festival. Ce magnifique bronze d’une extraordinaire sensualité est aussi l’enchère record de l’artiste à 26,84 m $ (Christie’s Londres, le 7 février 2012), et devance largement son record de 2004 pour Three-piece reclining Figure: draped, adjugée par Sotheby’s New York pour 7,5 m $. Le thème des Reclining Figure (figure allongées) est le plus courant chez Moore, il l’a revisité plus d’une centaine de fois tout au long de sa carrière. Œuvre emblématique de cette série, Reclining Figure : Festival est considérée comme sa première sculpture où la forme et l’espace ne font qu’un, dépendent l’un de l’autre.

Autre record, l’œuvre Five Nudes de l’artiste franco-chinois SAN Yu adjugée 14,72 m $ en mai 2011 (Ravenel Art Group, Hong Kong) a plus que doublé son précédent record détenu depuis 2010 par Potted chrysanthemum in a blue and white jardinière (6 m $, Christie’s Hong Kong, le 27 novembre). Avec un marché essentiellement asiatique, l’artiste San Yu est encore peu présent sur le marché anglo-saxon (6 ventes réalisées entre les États-Unis et le Royaume-Uni). Malgré de nombreux invendus, la France est, après l’Asie (82%), la place de marché la plus dynamique (14% des transactions).

En hiver 2011, l’annonce de la mise en vente de Nu couché, (nu) de Nicolas DE STAËL par Artcurial a tout de suite fait événement. Provenant d’une collection qu’elle n’avait pas quitté depuis son achat en 1954, l’œuvre s’avère d’une qualité exceptionnelle et son adjudication record à 8,17 m $ n’a fait que confirmer son statut de chef d’œuvre. Plusieurs raisons expliquent ce sommet. D’une part c’est une œuvre tardive, dans les deux dernières années de sa vie où son style est à son apogée : frontalité, jeux d’aplats entre couleurs franches et douces, facture affirmée au couteau, simplification des contours… A la formalité du tableau s’ajoute le recours au sujet, car contrairement à la plupart des peintres du 20ème siècle, la peinture de De Staël évolue de l’abstraction vers la figuration. Ce n’est que durant les 3 dernières années de sa vie que l’artiste a peint des nus, un an après sa rencontre avec Jeanne Mathieu, laquelle deviendra sa maîtresse. Il en restera éperdument amoureux jusqu’à son suicide en mars 1955. Ainsi, seule une vingtaine de nus sont recensés dans son catalogue raisonné et seules 3 peintures sont passées en vente depuis 1989. La rareté d’une telle œuvre n’a donc pas échappé aux fervents collectionneurs de l’artiste. Nouvel exemple de ce Top d’un record détenu par un nu, Nu couché, (nu) aura presque doublé son estimation fixée à 3,6 m $, le 6 décembre 2011.

A la porte de ce Top, Les cariatides de l’artiste belge Paul DELVAUX, se vendaient en mai 2011 pour 8 m $ doublant presque un record de 1999, frappé à 4,72 m $ pour Le miroir (Christie’s Londres, le 8 décembre). Peint en 1946, ce tableau correspond à la période considérée comme la plus innovante de l’artiste. Très prisées, les peintures de cette époque atteignent généralement des sommes records. Les éléments qui ont fait la réputation de Delvaux sont bien présents dans ce chef d’œuvre: nu féminin placé dans un contexte onirique, caractère énigmatique et figé de ces femmes aux expressions impassibles. La peinture de Delvaux célèbre l’étrange et rappelle les œuvres métaphysiques, surréalistes de son principal inspirateur Giorgio DE CHIRICO.

Depuis la nuit des temps, le nu inspire et favorise la créativité des artistes. Souvent lié à l’intime, il ouvre la porte aux plus puissantes, aux plus belles expressions de leur art. Fascination, attraction, indiscrétion, excitation, passion… l’enthousiasme des collectionneurs ne reste jamais de marbre. Comme l’a démontré ce Top, le nu affole la cote des artistes et les convoitises qu’il suscite génèrent souvent des records. Exemple frais de son pouvoir d’attraction : FC 1 (Fire Color 1) d’Yves KLEIN, superbe fresque au feu avec deux empreintes de corps féminin à l’IKB, s’est envolée à 32,5 m $ lors des dernières ventes de mai 2012 chez Christie’s.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK