Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Les chiffres de l’année. Chapitre 2

[19/12/2017]

Au cours de ce mois de décembre, Artprice revient sur quelques chiffres clefs de l’année pour retracer les moments forts qui ont animé le monde de l’art en 2017. Retour cette semaine sur les mois de mai et juin, particulièrement denses sur un marché haut de gamme gorgé de nouveaux records.

57,36 m$. Record pour Brancusi

La muse endormie de Constantin BRANCUSI, superbe bronze doré estimé entre 20 et 30 millions de dollars le 15 mai 2017 chez Christie’s à New York a fait voler en éclats les prévisions pour amener le nouveau record mondial de l’artiste à 57,36 m$ après une bataille d’enchères de près de dix minutes. Cette sculpture emblématique, valorisée 6,6 m$ il y a 20 ans, fut créée en 1909 dans une version en marbre d’après laquelle Brancusi réalisa un moulage en plâtre puis une édition de six bronzes seulement. L’oeuvre présentée le 15 mai était le sixième et dernier bronze connu de cette petite série.

110,5 m$. Record pour Basquiat

Le 18 mai 2017, le collectionneur Japonais Yusaku Maezawa était à l’origine d’un véritable coup d’éclat en permettant à une œuvre de Jean-Michel BASQUIAT de passer pour la première fois le seuil des 100 millions de dollars aux enchères : Untitled (1982) partait pour 110,5 m$ chez Sotheby’s à New York. Cette toile avait été achetée 19 000 $ en 1984 et a donc été revendue 5 800 fois ce montant 33 ans plus tard, établissant un nouveau record pour le jeune grapheur issu du Bronx. Basquiat a ainsi intégré le cercle restreint des artistes vendu plus de 100 millions aux enchères.

5,5m$. Record pour Riopelle

5,5 m$ : le nouveau record absolu venu récompenser la grande toile Vent du nord de l’artiste abstrait Jean-Paul RIOPELLE le 24 mai 2017 à Toronto chez Heffel Fine Art. Ce nouveau sommet affiche trois millions de plus que le précédent, atteint en 2012 chez Christie’s Paris. Vent du nord est aussi la deuxième œuvre canadienne la plus valorisée aux enchères, après une toile de l’artiste ontarien Lawren Harris, Mountain Forms, vendue 8,3 m$ en novembre 2016 chez Heffel.

214 000 $. Record pour Combas

214 000 $ est le record mondial établi pour une toile de l’artiste français Robert COMBAS à l’occasion d’une vente aux enchères non pas en France – où se joue plus de 80% de son chiffre d’affaires – mais à Taiwan, chez Ravenel International, le 3 juin 2017. Le succès emporté par cette oeuvre de 1987 intitulée Le Roi Soleil démontre que l’artiste emblématique de la Figuration libre commence à être plébiscité en Asie.

6,8 m$. Record pour Soulages

Un nouveau record mondial pour le grand artiste abstrait français Pierre SOULAGES est enregistré le 6 juin chez Sotheby’s à Paris pour Peinture 162 x 130 cm, 14 avril 1962. Dix enchérisseurs se sont disputés cette grande toile noire et bleu, la hissant à 6,88 m$. La toile avait pourtant été ravalée l’an dernier chez Phillips Londres (le 09 février 2016) et cotait moins de 340 000 $ en 1990 (le 6 décembre 1990 chez Sotheby’s à Londres).

42,26 m$. Record pour Kandinsky

La grande vente impressionniste et moderne de Sotheby’s le 21 juin a permis d’établir un nouveau record pour le père de l’abstraction, Wassily KANDINSKY. Painting with white lines, garantie pour un résultat à plus de 35 m$, s’est envolée pour plus de 42,26 m$. Ce sommet arrivait quelques minutes seulement après la vente d’une toile aux accents fauves de l’artiste, intitulée Murnaü. Paysage avec maison verte cédée plus de 26,8 m$… un record de courte durée ! Avec quatre toiles et cinq dessins vendus en juin, le produit des ventes de Wassily Kandinsky atteignait 75 m$ en un mois, faisant mieux que Pablo Picasso lui-même.

29 % d’invendus

Le taux d’invendus pour l’ensemble des 86 ventes organisées sur le sol anglais en juin. Les grandes ventes du soir de Christie’s et Sotheby’s, mais aussi celles de Phillips et Bonhams, affichent un taux inférieur à 10 %.

+5,3% de résultat

La hausse du produit des ventes aux enchères dans le monde sur le premier semestre 2017 par rapport au S1 2016, la reprise est alors de mise sur les grandes places de marché, notamment avec les performances du marché américain, dont le chiffre d’affaires affiche une progression de +28% fin juin.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK