Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Les 30 artistes de moins de 30 ans : peinture

[21/08/2012]

 

Cet été, Artprice dresse le portrait des futures stars du marché de l’art. Chaque semaine, retrouvez un classement des 30 artistes de moins de 30 ans les plus cotés par médium : aujourd’hui la peinture.

Top 30 : peinture

Rang Artiste Adjudication
1 Jacob KASSAY 240000$
2 Flore SIGRIST 97495$
3 KAO Yu 96348$
4 LI Qing 80340$
5 WANG Nengjun 74112$
6 Tauba AUERBACH 62508$
7 Agata KLECZKOWSKA 57248$
8 Hiroaki KANO 48692$
9 44268$
10 CHENG Yong 41152$
11 40976$
12 SONG Yang 40360$
13 Hayv KAHRAMAN 35000$
14 Daniel WALBIDI 34965$
15 Rosson CROW 32250$
16 Karim EL-QURITY 31000$
17 Tala MADANI 30324$
18 HAN Bo 27864$
19 WANG Daishan 27846$
20 YANG Na 26945$
21 Ayako ROKKAKU 24346$
22 XU Guo 22134$
23 Radi ARWINDA 20576$
24 ZHOU Song 20488$
25 YANG Yang 20124$
26 LIU Wei 19020$
27 ZHU Kai 18528$
28 LI Chao 18528$
29 LI Rui 17391$
30 WANG Tianrong 17391$

D’un medium à l’autre, les artistes les plus performants demeurent les jeunes Chinois, qui s’arrogent 60% des meilleures adjudications de l’année 2011. En tête de liste : KAO Yu, LI Qing et WANG Nengjun affichent de meilleurs résultats que Tauba AUERBACH, qui signe la 6ème meilleure enchère en peinture et la 3ème en dessin. Les 18 artistes chinois classés sont généralement vendus à Pékin et à Shanghai, parfois à Hong Kong. Rares sont ceux qui prétendent à une visibilité et à une cote d’envergure plus internationale : , 11ème au classement, est un des rares artistes qui cumulent des ventes à Hong Kong, Pékin, Bonhams Sydney, Amsterdam et Phillips de Pury & Company Londres.

Jacob Kassay domine
Jacob KASSAY s’impose non seulement comme le peintre le plus performant aux enchères en 2011 dans la catégorie des moins de 30 ans, mais aussi comme le jeune artiste le plus cher au monde, tous média confondus. Ce classement ne fait que confirmer l’avance phénoménale de Jacob Kassay sur les autres artistes de sa génération, car le jeune élu s’arrogeait déjà trois places du Top 10 des plus belles enchères pour les artistes américains de moins de 40 ans (juin 2011 – mai 2012) grâce à 3 résultats au dessus de 180 000 $. Il prend ici les six premières places des adjudications 2011 des artistes de moins de 30 ans, tous media confondus.
Dans le tour du monde des enchères 2011 pour les artistes de moins de 30 ans, il est le seul à afficher un résultat d’adjudication à six chiffres. Le record en question se montait à 240 000 $, soit le triple de l’estimation optimiste fournie par Phillips de Pury & Company, pour l’œuvre Untitled (2009) vendue le 12 mai 2011. Une montée en puissance si rapide s’appuie sur des soutiens forts de la part de quelques acteurs du marché et un tel record ne doit pas être considéré comme valeur étalon. D’ailleurs, les œuvres similaires (mêmes technique et dimensions) vendues en 2012, s’échangeaient plutôt entre 80 000 et 160 000 $, un niveau de prix déjà très honorable pour un début de carrière. Les œuvres de Jacob Kassay sont aisément reconnaissables : il s’agit de monochromes argentés, réalisés par un procédé industriel et chimique d’électro-galvanisation, dont la surface texturée reflète l’environnement et offre une expérience sensible. L’œuvre vit et vibre au rythme de ses acteurs principaux : l’espace, la lumière et le spectateur. Cette opacité du reflet est un paradoxe qui fait mouche et ébranle un peu plus les fondements de la représentation.

Effets de surprise
En dehors d’une présence en masse – attendue – des artistes chinois dans ce type de classement, les surprises nous arrivent de France, de Pologne et de Taïwan.
En effet, outre l’arrivée étonnante de la Franco-Suissesse Flore SIGRIST en seconde position, forte d’une adjudication flirtant avec les 100 000 $ chez Artcurial (Dyptique, 72 000 €, le 11 octobre 2011, Paris), un coup de théâtre vient du côté de Varsovie, avec le classement en 7ème position de la jeune Agata KLECZKOWSKA (née en 1987), inconnue elle aussi de la scène artistique internationale. Représentée par la galerie Abbey House, elle se voit adjuger pas moins de quinze œuvres en 2011 par la maison de ventes du même nom. Fin juillet 2011, une toile s’envolait même au quadruple de son estimation pour une adjudication équivalente à 57 000 $. Afin de vitaliser le marché moribond de l’art polonais, Abbey House affiche un champ d’action très large et se positionne à la fois comme une galerie, une maison de ventes (proposant notamment aux enchères les artistes représentés par le pôle galerie) et un fond d’investissement en art. Il semble que le challenge pour Abbey House soit désormais d’exporter ses artistes pour légitimer leurs cotes sur la scène internationale.
La troisième surprise nous vient de Taïpei où l’artiste japonais Hiroaki KANO s’est imposé à la 8ème place du classement mondial en un seul passage aux enchères. Son œuvre monumentale Garden de 2005 (227 x 650 cm) a galvanisé les enchérisseurs présents chez Ravenel le 5 juin 2011, qui l’ont emmenée jusqu’à 1,4 m TWD, soit plus de 48 000 $.

De beaux débuts de carrière
Londres, New York et depuis peu Dubaï par le biais de Christie’s, sont les meilleures places fortes pour lancer la cote d’un jeune artiste. Parmi les quelques élus ayant bénéficié de telles tribunes en 2011, quatre artistes se sont vu particulièrement bien récompensés. Le premier est une première : Hayv KAHRAMAN, née en 1981 à Baghdad (Irak), qui se classe 13ème grâce à un unique coup de marteau frappé l’année de ses 30 ans chez Christie’s Dubaï. L’œuvre vendue, Elevated Pursuit, sortait tout juste de l’atelier et atteignait 35 000 $ (le 25 octobre 2011). La jeune artiste, qui a commencé à exposer à l’âge de 22 ans, vit et travaille aujourd’hui en Californie. Ses œuvres ont été vues à Londres, New York, San Francisco, Doha ou Dubaï.
Vient ensuite Rosson CROW (15ème place). La jeune Américaine vivant à Los Angeles a déjà impressionné quelques collectionneurs et galeristes. Ses larges peintures très enlevées lui ont valu d’être présentée dans des expositions de groupe à la White Cube à Londres, chez Deitch Projects à New York et au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean à Luxembourg. En salles, ses œuvres se vendent depuis 2006 (elle n’avait que 24 ans) entre Londres et New York, dans une fourchette de prix de 20 000 à 35 000 $ en moyenne.
En 16ème position, l’artiste égyptien Karim EL-QURITY prend place avec l’adjudication de 31 000 $ pour The Chair Preaches, une toile achevée peu avant sa mise à l’encan le 26 octobre 2011 chez Christie’s Dubaï. Karim El-Qurity devance ainsi Tala MADANI. La jeune femme, née en 1981 à Téhéran, travaille aujourd’hui entre Amsterdam et New York. Son parcours est déjà dense malgré son jeune âge, puisqu’il est étayé d’une vingtaine d’expositions de groupe entre l’Asie, l’Europe et les Etats-Unis et de quelques expositions solo entre Londres et New York. Seules deux œuvres ont été proposées aux enchères (et vendues), toutes deux en 2011 chez Phillips de Pury & Company, Londres, dont une dépassait les 30 000 $ (19 000 £, le 28 juin 2011, 17ème du classement).

Les treize dernières places du classement sont tenues majoritairement par des artistes chinois, mais comptent aussi l’Indonésien Radi ARWINDA et la Japonaise Ayako ROKKAKU, fer de lance de la relève Kaikai Kiki et grande habituée des enchères (185 œuvres vendues entre son introduction aux enchères en 2007 et juin 2012).
Si 60% des artistes classés sont chinois, 70% sont asiatiques ! Les jeunes artistes européens sont ainsi étrangers à l’émergence d’une cotation aux enchères avant leur trente ans, sauf cas marginal où ils bénéficieraient du soutien d’une société de ventes.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK