Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Le Top du premier trimestre

[07/04/2017]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Le classement de la semaine dévoile les 10 meilleures adjudications mondiales du premier trimestre 2017.

Au Top 10 trimestriel, deux maisons de ventes se positionnent avec des résultats compris entre 17 et 59m$ : Christie’s et Sotheby’s, pour des vacations toutes orchestrées en février et mars à Londres et à New York. Bien qu’exclue du classement dans la géographie des ventes, la Chine, grande puissance du marché, se retrouve très présente par les oeuvres récompensées…

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 Gustav KLIMT (1862-1918) 59 004 638$ Bauerngarten 2017-03-01 – Sotheby’s Londres
2 CHEN Rong (1189-1258) 48 967 500$ Six Dragons 2017-03-15 – Christie’s New York
3 ZHAO Lingrang (XI) 27 127 500$ Willows and Geese 2017-03-15 – Christie’s New York
4 Paul GAUGUIN (1848-1903) 25 229 423$ Te Fare (La maison) 2017-02-28 – Christie’s Londres
5 Gerhard RICHTER (1932) 21 608 217$ « Eisberg » 2017-03-08 – Sotheby’s Londres
6 Pablo PICASSO (1881-1973) 20 951 513$ Plant de tomates 2017-03-01 – Sotheby’s Londres
7 Amedeo MODIGLIANI (1884-1920) 19 706 138$ Portrait de Baranowski 2017-03-01 – Sotheby’s Londres
8 René MAGRITTE (1898-1967) 17 926 045$ « La corde sensible » 2017-02-28 – Christie’s Londres
9 LI Gonglin (1049-1106) 17 607 500$ Treaty of Bianqiao 2017-03-15 – Christie’s New York
10 HAN Gan (706-783) 17 047 500$ Horse 2017-03-15 – Christie’s New York
copyright © 2017 artprice.com

La plus belle enchère de ce premier trimestre est tenue par un magnifique paysage fleuri de Gustav Klimt, Bauerngarten, mis en vente par David Graham auprès de Sotheby’s le 1er mars 2017. Ce chef-d’oeuvre grimpait jusqu’à 59m$, dix fois plus que ce qu’il n’en coutait en novembre 1994 (5,3 m$, Christie’s à Londres). Bauerngarten s’affiche comme la seconde œuvre la plus chère de Klimt sur le marché des enchères, le record absolu de l’artiste étant toujours tenu par le Portrait d’Adele Bloch-Bauer II vendu au seuil des 88m$ en novembre 2006 chez Christie’s New York. Par contre, le classement révèle cinq nouveaux records mondiaux, celui du surréaliste René Magritte (La corde sensible s’étant envolée jusqu’au prix final de 17,9m$ en février dernier chez Christie’s Londres) et ceux de quatre artistes historiques chinois, vendus à New York pour la toute première fois.

Les Maîtres chinois font vibrer New York

Sur les trois premiers mois de l’année, quatre artistes chinois historiques, Chen Rong (1189-1258), Zhao Lingrang, Li Gonglin (1049-1106) et Han Gan (0706-0783), ont électrisé la vacation new-yorkaise de Christie’s le 15 mars 2017, en atteignant chacun des enchères supérieures à 10 millions de dollars. Ce jour du 15 mars est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des ventes asiatiques menées par Christie’s, car l’oeuvre de Chen Rong, artiste actif au XIIIème, vendue 49m$ le mois dernier était au départ estimée entre 1,2 et 1,8m$… cette flambée porte les performances de l’artiste avant celles de Gauguin, Richter et Picasso en ce début d’année. Le rouleau des Six Dragons établit non seulement le record absolu de l’artiste mais il devient aussi l’oeuvre chinoise la plus chère vendue en-dehors du pays. Cet extraordinaire record témoigne de la démesure d’acheteurs plus enclins à faire grimper les prix qu’à suivre les cotations « officielles » dès lors qu’il s’agit d’oeuvres historiques marquées par un implacable critère de rareté. C’est ici le cas, car seules une dizaine d’oeuvres aux dragons sont clairement authentifiées comme des œuvres originales de Chen Rong. Les Six Dragons marque le point d’orgue de la « semaine asiatique », un rendez-vous annuel attirant des enchérisseurs issus de six continents, qui s’achevait sur un produit de ventes record pour Christie’s (332.8m$).

Implantée depuis de nombreuses années en Chine, Christie’s a gagné la confiance des grands acheteurs chinois. Les quatre artistes chinois du classement, tous vendus à New-York, témoignent d’une meilleure circulation du marché, ces quatre artistes ayant été vendus en-dehors de la Chine pour la toute première fois en mars dernier… Les catalogues de ventes new-yorkaises se transforment et s’étoffent avec des signatures autrefois réservées à Pékin, Shanghai et Hong Kong, preuve que le marché se fluidifie et s’accélère entre la Chine et les Etats-Unis. Par ailleurs, on note un « effet miroir » du côté des ventes publiques organisées en Chine, où les œuvres occidentales rencontrent sans cesse de nouveaux collectionneurs. La première vente « significative » d’une œuvre d’art occidentale à Hong Kong advenait il y a quelques jours, le 2 avril 2017, avec un portrait de Mao sérigraphié par Andy Warhol, cédé pour 12,7m$ lors d’une vente de Sotheby’s. Sans connaître l’identité ni la nationalité de l’acheteur, il paraît évident que les collectionneurs chinois ont activement participé à la réussite de cette vente et que le marché est en train de passer de nouveaux caps en s’élargissant encore.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK