Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Le Top des sculptures contemporaines

[19/08/2016]

Le vendredi c’est top! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement thématique afin de découvrir les plus importantes pièces adjugées en salles de ventes. Cette semaine, le classement fait le point sur les sculptures contemporaines les plus cotées des 12 derniers mois.

Le Top des sculptures contemporaines

Rang Artiste Adjudication Oeuvre Vente
1 Maurizio CATTELAN 17,189,000$ Him (2001) 2016-05-08 Christie’s New York
2 Jeff KOONS 15,285,000$ One Ball Total Equilibrium Tank (Spalding Dr. J Silver Series) (1985) 2016-05-08 Christie’s New York
3 Jeff KOONS 14,725,000$ Balloon Swan (Yellow) (2004-2011) 2015-11-10 Christie’s New York
4 Felix GONZALEZ-TORRES 7,669,000$ Untitled (L.A.) (1991) 2015-11-10 Christie’s New York
5 Jeff KOONS 7,445,000$ Smooth Egg with Bow (Magenta/Violet) (1994-2009) 2016-05-10 Christie’s New York
6 Jeff KOONS 6,885,000$ Lobster (2007-2012) 2016-05-10 Christie’s New York
7 Jeff KOONS 5,765,000$ Naked (1988) 2016-05-08 Phillips New York
8 Richard PRINCE 2,741,000$ Anyone Can Find Me (1989-1990) 2016-05-08 Christie’s New York
9 AI Weiwei 2,517,000$ Map of China (2009) 2016-05-11 Christie’s New York
10 Robert GOBER 2,285,000$ Untitled 2016-05-08 Christie’s New York
copyright © 2016 artprice.com

Jeff Koons, artiste vivant le plus cher de la planète

Jeff Koons demeure inlassablement l’artiste le plus coté de notre époque, notamment dans le domaine de la sculpture. Depuis 10 ans que le marché de l’art contemporain s’est lancé dans sa course aux records, seul Jeff Koons parvient à défier le mythe de l’art américain Jean-Michel Basquiat dans les records annuels de l’art contemporain. A une exception près (la vente d’une toile de Peter Doig en 2009), les records annuels du segment contemporain (des artistes nés après 1945) sont le fait de Koons ou de Basquiat, chaque année. Une sculpture de Koons bat même la meilleure vente de Basquiat au titre du record absolu de l’art contemporain, une sculpture vendue 58,4 m$ le 13 novembre 2013 chez Christie’s à New York : un immense Balloon Dog (orange) de trois mètres de haut. La vente de ce Balloon Dog générait, cette année là, un volume d’affaires a peu près équivalent à celui d’une année de vente aux enchères au Japon.

Hyper-médiatisé, adulé par beaucoup, emblématique des excès du marché pour d’autres, Jeff Koons maintient son statut d’artiste star en ces temps incertains où le secteur haut de gamme ralenti sa vitesse de croisière. A observer les résultats des douze mois écoulés, Koons demeure le grand gagnant du marché contemporain grâce à sa production tri-dimentionnelle aux accents kitsch assumés. Il domine absolument le Top 10, notamment avec deux œuvres vendues chacune plus de 10 m$. Ses résultats sont certes moins spectaculaires que l’excellence des prix qu’on lui connait, son nom a néanmoins permis de vendre une sculpture pour 14,7 m$ en novembre 2015, alors que le marché de l’art contemporain se contractait sévèrement par ailleurs (Balloon Swan (Yellow), chez Christie’s à New York). Six mois plus tard, une sculpture-installation de la série Equilibrium (1985) opérait un petit exploit en partant pour 15,2 m$, au double des prix affichés en 2014 pour des œuvres de la même série. Entre l’été 2015 et l’été 2016, la vente de 116 de œuvres de Koons a généré plus de 58,5 m$ aux enchères : c’est mieux que le produit de ventes annuels de l’art contemporain en France, mais c’est aussi peu ou prou ce que ce que l’artiste est capable de rafler en un seul coup de marteau… nous a-t-il prouvé il y a trois ans.

Maurizio Cattelan bat Jeff Koons

Le record annuel de la sculpture contemporaine est cette année pour Maurizio Cattelan, dont les œuvres ont aussi marqué notre époque. Le prix du record s’élève à 17,1 m$ pour Him (Lui), une œuvre subversive représentant Hitler agenouillé en prière, à l’échelle d’un enfant de sept ans. Le précédent record de Cattelan était de 7,9 m$, pour une installation présentant un autoportrait où la tête de l’artiste fait irruption depuis un trou dans le plancher (Untitled, Sotheby’s, New York, 12 mai 2010). L’artiste fait ainsi un bond de près de 10 m$ dans l’échelle de ses records, et cette seule adjudication lui permet de battre Damien Hirst en terme de volume d’affaires annuel. Cattelan a peut-être volontairement arrêté sa carrière d’artiste, il n’a pas fini de faire parler de lui dans le cercle privé des grands collectionneurs. Bien au contraire, l’arrêt de sa production a créé un effet de rareté, donc atout supplémentaire pour séduire les acheteurs.

Ce Top prouve que désormais, certaines sculptures contemporaines sont aussi valorisées que les grandes œuvres historiques. Outre les travaux de Koons et Cattelan, peu de sculptures sont susceptibles de passer les 10 millions de dollars aujourd’hui, si ce n’est sous les plus belles signatures de l’art moderne, à l’image de celles d’Alberto Giacometti, de Paul Gauguin ou de Joan Miro…

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité OK