Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Le Top des Madones

[09/03/2018]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Découvrons cette semaine les Madones les plus cotées de l’histoire des enchères.

La première loi du marché de l’art, comme de tous les marchés, est celle de l’offre et de la demande. Or, en matière de Madones – c’est à dire d’un sujet religieux essentiellement traité par l’art ancien puis délaissé au cours des périodes moderne et contemporaine – la demande est bien mince. Le sujet est, en quelque sorte, passé de mode, ne séduisant plus qu’un nombre restreint de collectionneurs avertis et plutôt confidentiels. En n’intéressant qu’un faible nombre de collectionneurs, les madones classiques réalisées par les plus grand peintres de l’histoire de l’art s’avèrent bien moins cotées que nous pourrions le croire… les acheteurs d’art sont plus nombreux et plus mobilisés sur un portrait réalisé par Picasso que sur l’acquisition une Madone, même si celle-ci est de la main d’un artiste aussi exceptionnel que Titien ou Botticelli.

Ce classement, qui compile les meilleurs coups de marteau pour les plus remarquables représentations de la Vierge jamais passées en salle de ventes, égrène les noms de Titien, Bartolomeo DELLA PORTA, Sandro BOTTICELLI, Lucas I CRANACH ou encore Domenico ZAMPIERI, dit Le Dominiquin, soit quelques-uns des plus illustres peintres de la Renaissance et du Baroque. Certes, l’excellence a un coût, et les 10 œuvres intégrées à ce Top sont toutes multi-millionnaires. Cependant, le produit de ventes global de ce classement (98,4m$) ne paraît pas excessif en regard de l’accomplissement des artistes cités.

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 TIZIANO VECELLIO (1485/89-1576) 16 743 245$ A Sacra Conversazion
27/01/2011 Sotheby’s New York NY
2 Bartolomeo DELLA PORTA (1472-1517) 16 140 661$ The Madonna and Child 30/01/2013 Christie’s New York NY
3 Nicolaj Konstantinov ROERICH (1874-1947) 12 094 109$ Madonna Laboris 05/06/2013 Bonhams Londres
4 Sandro BOTTICELLI (c.1445-1510) 10 442 500$ The Rockefeller Madonna
30/01/2013 Christie’s New York NY
5 Giovanni RIMINI DA (act.c.1292-c.1336) 9 732 986$ Episodes From the Lives of the Virgin and Other Saints 09/07/2014 Sotheby’s Londres
6 Hugo VAN DER GOES (Attrib.) (c.1420-1482) 8 983 500$ The Virgin and Child with Saints Thomas… 27/04/2017 Christie’s New York NY
7 Sandro BOTTICELLI (c.1445-1510) 7 518 665$ The Madonna and Child
07/12/2006 Christie’s Londres
8 Jan Mabuse GOSSAERT (c.1478-1532) 6 996 734$ The Virgin and Child 09/12/2015 Sotheby’s Londres
9 Lucas I CRANACH (1472-1553) 6 743 245$ The Feilitzsch Altarpiece 04/07/2012 Sotheby’s Londres
10 Domenico ZAMPIERI (1581-1641) 6 140 661$ The Pieta 05/07/2007 Christie’s Londres
copyright © 2018 artprice.com

 

Il y a huit ans, une femme peinte par Picasso (Marie-Thérèse Walter dans Nude, Green Leaves and Bust) atteignait 106m$ chez Christie’s. Ce même budget aurait largement couvert l’acquisition des 10 Madones de ce Top, constituant une collection d’un prestige unique. Dans le contexte d’un marché de l’art prompt à enchainer des records à plus de 50 millions de dollars, la valeur financière des œuvres qui suivent n’a peut-être pas encore atteint le niveau de sa valeur artistique.

Un Titien remarquable moins cher que Richter

Le prix du record affiche un peu moins de 17 m$. L’adjudication fut portée en 2011 sur une toile exceptionnelle (170 centimètres de large) de Titien, considéré comme le meilleur peintre de Venise au XVIème siècle. Mais ce sommet absolu paraît mince si l’on considère le marché de l’art de façon plus globale. Au cours de la seule année 2017 par exemple, pas moins de 72 œuvres d’art se sont vendues plus chères que la plus cotée des Madones, qui tient par ailleurs le record absolu de Titien.

La Vierge représentée dans A Sacra Conversazione (Top 1) est de qualité muséale. Titien a représenté une femme vivante et réaliste, une figure solide drapée de rouge et de bleu, une mère attentive par le soutien qu’elle apporte à l’enfant en position instable, main tendue vers le visage de Catherine d’Alexandrie. Dans cette toile, le sujet principal est celui de la conversion de la belle Catherine d’Alexandrie, mais la qualité de la Vierge Marie vole la vedette à la nouvelle convertie. Cette œuvre est sans conteste la plus importante toile de Titien proposée aux enchères en 30 ans. Pourtant, le prix de cette toile unique affiche quelques millions de moins qu’une belle toile de Peter Doig ou de Gerhard Richter, pour ne citer que deux exemples parmi une multitude d’artistes dont l’oeuvre est toujours en cours. Bien qu’il soit l’un des artistes les plus célèbres de l’histoire, Titien ne mobilise pas autant d’acheteurs que les artistes les plus emblématiques du marché de l’art actuel.

Récemment, une impressionnante toile de sa main était proposée à New York : Saint Margaret. Cette peinture de deux mètres de haut présentait une opportunité rare, sachant que pas plus de deux ou trois œuvres de Titien sont mises aux enchères chaque année dans le monde. Saint Margaret a trouvé acquéreur pour 2,1m$ le 1er février 2018 à New York, un résultat respectable bien que Sotheby’s en espérait un million de plus en regard de la qualité de l’oeuvre. Quelques jours après cette vente, Sotheby’s annonçait un portrait de Marie-Thérèse Walter peint par Picasso autour de 50 m$. Cette œuvre de Picasso a excédé de plusieurs millions les attentes, atteignant au final 68,7 millions de dollars grâce et un important travail marketing et médiatique qui a permis de stimuler les enchérisseurs en amont de la vente. Face à l’effet Picasso, l’effet de rareté et le prestige patrimonial ne suffit donc pas pour que Titien soit au même niveau de prix…

Le marché si spécifique des Madones n’est pas dénué de vitalité pour autant.Toutes les adjudications de ce Top ont été enregistrées au cours des 10 dernières années, ce qui témoigne d’une bonne dynamique dans le renouvellement des records. Malgré la confidentialité du secteur, la demande est énergique à défaut d’être pléthorique. Les passionnés d’art ancien sont attentifs au marché qui leur réserve sans cesse de nouvelles surprises car chaque année, de nouvelles surprises émergent en salle de ventes.

En marge des enchères, marchands et collectionneurs privilégient souvent les transactions privées pour des raisons de confidentialité, surtout en ce mois de mars, où les chef-d’oeuvres sont concentrés sur la Tefaf de Maastricht (du 9 au 18 mars 2018).

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK