Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Le Top de Hong-Kong

[06/04/2018]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Ce Top, établit selon les résultats d’adjudications enregistrés à Hong Kong depuis janvier 2017 et jusqu’aux récentes sessions de ventes de mars, confirme les tendances affichées ces dernières années : les cotes flambent pour les grandes signatures chinoises du XXème et du XXIème siècles.

Avec un ticket d’entrée à plus de 13 millions de dollars et un Top enchère deux fois plus élevé : Hong Kong porte haut les couleurs d’un marché très haut de gamme qui valorise en premier lieu les grands artistes chinois du XXème siècle. Hong Kong est l’une des places de marché les plus attrayante pour l’ensemble des collectionneurs d’art asiatiques. Une attractivité qui repose à la fois sur la qualité des œuvres chinoises proposées sur place, sur l’élargissement de l’offre aux artistes japonais, coréens et d’Asie du Sud-Est, sur l’ouverture du marché aux grands noms de l’art occidental. Hong Kong est, en Asie, la plaque-tournante la plus internationale du marché de l’art. Les grands marchands (Gagosian, Perrotin, Zwirner, Hauser & Wirth, etc.) et les maisons de ventes occidentales ne ménagent pas les investissements sur place pour séduire les milliardaires chinois : Phillips poursuit son expansion à Hong Kong, Sotheby’s multiplie les ventes au cours de semaine marathon et Christie’s se félicite de dégager sur place 9% de son produit de ventes de Fine art. Mais ce Top ne révèle aucune signature occidentale : les meilleurs prix de l’art chinois vont d’abord aux chinois.

Rang Artiste Adjudication ($) œuvre Vente
1 FU Baoshi (1904-1965) 26 259 722$ The song of the Pipa player 28/11/2017 Christie’s Hong Kong
2 ZAO Wou-Ki (1921-2013) 25 944 956$ 29/01/64 25/11/2017 Christie’s Hong Kong
3 ZAO Wou-Ki (1921-2013) 23 303 472$ Et la terre était sans forme 29/03/2018 Poly Auction Hong Kong
4 CUI Ruzhuo (1944) 22 661 310$ Sound of lotus
03/10/2017 Poly Auction Hong Kong
5 ZAO Wou-Ki (1921-2013) 19 611 938$ 29/09/64 27/05/2017 Christie’s Hong Kong
6 QIAN Weicheng (1720-1772) 18 704 491$ River Qingxi in Mists.. 03/04/2018 Sotheby’s Hong Kong
7 CUI Ruzhuo (1944) 18 223 920$ Rain in the Autumn
03/04/2017 Poly Auction Hong Kong
8 LI Keran (1907-1989) 15 639 243$ Magnificent Mountains with Gushy Cascades 02/10/2017 Sotheby’s Hong Kong
9 ZENG Fanzhi (1964) 13 516 074$ Mask Series 1996 No. 6
03/04/2017 Poly Auction Hong Kong
10 ZHU Yuanzhi (1906-1963) 13 478 906$ Wheels: Industrial New York 30/09/2017 Sotheby’s Hong Kong
copyright © 2017 artprice.com

Les plus chinois

La meilleure enchère hongkongaise des 12 derniers mois revient à une œuvre de FU Baoshi, The song of the Pipa player (1945), vendue 26,2m$ en novembre 2017 par Christie’s. A défaut de s’imposer comme un nouveau record absolu pour Fu Baoshi, ce résultat s’impose comme la 40ème meilleure adjudication mondiale enregistrée au cours de l’année 2017 pour une œuvre d’art.

Face à Hong Kong, c’est Pékin qui demeure la première place de marché pour les grands artistes chinois. C’est là qu’une œuvre de Fu Baoshi s’envolait au prix record de 36,2m$ en 2011 (Beijing Hanhai Art Auction). Il en va de même pour d’autres artistes très cotés pour lesquels la demande est exclusivement chinoise. La puissance du marché intérieur suffit à porter les meilleures œuvres de LI Keran et QIAN Weicheng, tous deux classés dans ce Top – à des millions de dollars. Sur le marché de ces trois artistes – FU Baoshi, LI Keran et QIAN Weicheng – 12 à 19% du chiffre d’affaires provient de Hong Kong, contre 80 à 88% de Chine continentale.

Un artiste contemporain apparaît à deux reprises dans le classement, avec un résultat à plus de 22,6m$ et un autre à 18,2m$. Il s’agit de Cui Ruzhuo, qui affole les acheteurs chinois à de très haut niveau de prix sans pour autant percer sur la scène internationale. Ses extraordinaires performances sont le fruit de ventes réalisées pour moitié à Hong Kong et pour moitié en Chine continentale. A Hong Kong, la société de ventes chinoise Poly enregistre les meilleures performances de cet ambitieux artiste aux paysages sereins inspirés des grands maîtres classiques chinois. CUI Ruzhuo – qui emportait la 20ème meilleure adjudication mondiale de l’année 20007 avec un dessin parti pour 36,5m$ à Pékin – est la preuve vivante de l’immense valeur que les acheteurs d’art chinois accorde à leur histoire et à leur tradition.

Le succès de l’artiste ZHU Yuanzhi passe lui aussi en premier lieu par Hong Kong, où se joue près de 86% du produit de ventes (contre 10% à Taiwan). ZHU Yuanzhi fait partie de ces grands artistes chinois venus peindre à Paris, comme San Yu et Zao Wou-Ki. Plutôt discret sur le marché ces dernières années, ses œuvres ne laissent plus personne indifférent car il a été revalorisé d’une façon tout à fait spectaculaire l’an dernier, l’une de ses œuvres emportant un record absolu de 13,4m$ (Wheels: Industrial New York), 12 millions au-dessus de son record antérieur. La cote explosive de ZHU Yuanzhi profite sans aucun doute de la montée en flèche d’un autre artiste ayant opéré l’une des plus belles fusion qui soit entre art asiatique et art occidental : Zao Wou Ki.

Le plus international

Les prix s’envolent toujours pour les toiles de ZAO Wou-Ki, dont le record d’enchère a été déclassé à deux reprises en moins d’un an. Sa meilleure adjudication a tout d’abord été révisée à la hausse à deux reprises au cours de l’année 2017 avec deux huiles sur toile de 1964, vendues chez Christie’s à Hong Kong. La première œuvre, 29/09/64, atteignait 19,6m$ le 27 mai, tandis que la seconde, 29/01/64, grimpait à 25,9m$ six mois plus tard. Créées en Europe, les meilleures oeuvres abstraites de ZAO Wou-Ki rejoignent les collections asiatiques à un rythme soutenu. Désormais, 84% de son produit de ventes se joue en Asie (dont 64% à Hong Kong, environ 11% à Taiwan et 9% en Chine continentale), contre un peu moins de 12% en France. Une demande enthousiaste a augmenté son indice de prix de +948% depuis 2000. Année après année, la structuration du marché hong hongkongais et la globalisation de la demande a rendu son marché de plus en plus efficient.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité OK