Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

La rentrée des enchères

[11/09/2018]

New York, Londres, Genève, Zurich… Les sociétés de ventes aux enchères reprennent du service après la pause estivale. Sans être d’une grande densité, le calendrier des ventes n’en est pas moins stimulant. Artprice vous en propose une sélection.

NEW YORK

Ce mardi 11 septembre marque l’ouverture de la Asian Art Week, un rendez-vous bien implanté dans le calendrier culturel new-yorkais. La Asian Art Week, qui célèbre l’ensemble de la création asiatique une semaine durant, apparaît comme un évènement fédérateur auquel participent plusieurs musées dont le Guggenheim, le Metropolitan et le Brooklyn Museum, ainsi qu’une cinquantaine de galeries, créant une véritable synergie entre les programmations institutionnelles et privées. Les sociétés de ventes se sont mises au diapason de ce rendez vous : Bonhams, Doyle, iGavel auctions ainsi que les deux mastodontes Christie’s et Sotheby’s proposent plusieurs vacations dédiées aux arts asiatiques, depuis la calligraphie et autres peintures traditionnelles jusqu’aux périodes de créations moderne et contemporaine. Les arts chinois, coréen et japonais y trouvent une large tribune, mais aussi les artistes indiens, dans le cadre de la vente de Christie’s du 12 septembre où sont à l’honneur les artistes Akbar PADAMSEE et Tyeb MEHTA (dont deux toiles sont attendues à plus d’un million de dollars chacune), Syed Haider Raza, Francis Newton Souza, Maqbool Fida Husain ou encore Ram Kumar.

A New York toujours se tiendra la première vente d’art contemporain de la saison le 25 septembre : Contemporary Curated, un principe de vente « curatée » mis en place avec succès par la société Sotheby’s. Plusieurs fois par an, la société de ventes donne carte blanche à une personnalité de premier plan issu du milieu de l’art, de la musique, du cinéma, des affaires ou de la mode pour construire une importante vacation. Celle prévue ce 25 septembre comporte en l’occurrence 189 lots, dans une fourchette d’estimation large (de 3 000 à 200 000$) et, surtout, une sélection d’artistes triés sur le volet, parmi les plus demandés du moment. Des oeuvres de David Hockney, Donald Judd, On Kawara, Sam Francis, Helen Frankenthaler, Mark Grotjahn, Keith Haring, Beatriz Milhazes, Cindy Sherman, Robert Motherwell, George Condo, Wayne Thiebaud ou encore Adriana Varejão compose cette vente fleuve qui promet d’attirer un très grand nombre d’acheteurs potentiels. Les grandes tendances de la création d’après-guerre et contemporain sont en effet représentées, dans une véritable mixité des nationalités. Comment ne pas susciter l’intérêt d’un maximum de collectionneurs avec un panel artistique si varié mixant allègrement l’art brut et l’art conceptuel, le Pop art et l’Expressionnisme abstrait, la photographie plasticienne et la performance, le Nouveau Réalisme et le Surréalisme tardif, sans oublier la nouvelle scène afro-américaine si performante à travers des œuvres de Kehinde WILEY et de Kerry James MARSHALL.

ZURICH

Le 18 septembre, Christie’s mise sur la création suisse pour sa vente zurichoise, avec à l’affiche des oeuvres de Ferdinand Hodler, Giovanni Giacometti, Felix Valloton et Albert Anker, tandis que la société Koller consacre à la fin du mois une belle vente de gravures, dessins et tableaux anciens. Une toile représentant un alchimiste peint par Johannes MOREELSE est le clou de ce chapitre. Peintre néerlandais né vers 1602 et mort en 1634 à Utrecht, Johannes Moreelse est rarissime sur le marché. Seules deux de ses toiles ont été vues aux enchères en 40 ans mais son Alchimiste est un trésor d’une immense qualité comparé à ce que le marché a proposé jusqu’à présent. Cette œuvre ne laissera pas indifférents les amateurs d’art ancien qui avaient déjà pu l’admirer sur la TEFAF de Maastricht il y a 11 ans. L’oeuvre est cette fois proposée dans une fourchette d’estimation comprise entre 200 000 et 315 000 $.

LONDRES

Du côté de Londres, la vente la plus attendue est sans conteste Yellow Ball: The Frank and Lorna Dunphy Collection, la dispersion de la collection de Frank Dunphy, agent pour le moins efficace du célèbre Damien HIRST. Cette dispersion organisée le 21 septembre chez Sotheby’s comprend plus de 200 œuvres, dont un ensemble exceptionnel d’oeuvres de Damien Hirst et de ses compatriotes Young British Artists. Elle présente de surcroît une toile blanche de Lucio FONTANA incisée à trois reprises. Mesurant 55 centimètres de haut, le petit bijou devrait passer le million de dollars, ayant déjà passé ce seuil de prix il y a 10 ans (Concetto Spaziale, attese vendue près de 1,2 m$ chez Sotheby’s à Londres, le 27 février 2008).

Le mois de septembre enclenche ainsi une reprise stimulante des enchères, diversifiées tant sur le plan de l’offre que sur celui des gammes de prix ; une bonne entrée en matière avant les très prestigieuses vacations des mois d’octobre et de novembre. Les catalogues ne sont pas tous en ligne mais les sociétés de ventes commencent à faire du teasing sur les lots phares attendus cet automne, dans une atmosphère optimiste après un premier semestre 2018 particulièrement performant, au cours duquel il s’est vendu pour plus de 8,45 Mrd$ d’oeuvres d’art dans le monde.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK