La Collection Paul Allen : Christie’s vise le milliard

[06/09/2022]

C’est LA grande nouvelle de cette rentrée sur le marché de l’art : en novembre prochain, la maison de ventes Christie’s va disperser la collection d’art de Paul Allen, cofondateur de Microsoft avec Bill Gates.

Estimée autour du milliard de dollars, la collection de Paul Allen devrait devenir la collection la plus chère jamais vendue aux enchères, quelques mois après que Sotheby’s ait dispersé les chefs-d’oeuvre de la collection d’art de Macklowe, laquelle a cumulé 922,2m$ entre une première session comprenant 35 oeuvres en novembre 2021 (676m$) et une autre de 30, en mai dernier (246m$). Sotheby’s vivait alors un grand moment dans son histoire : en faisant mieux que les 835m$ obtenus en 2018 par Christie’s pour la dispersion de la superbe collection Rockefeller (835m$ contre une estimation de 500m$), elle enregistrait le plus beau résultat de l’histoire des ventes aux enchères pour une collection privée !

Se voir confier la dispersion de collections si importantes que celles constituées par Rockefeller, Cox, Macklowe ou Allen est un immense challenge pour les grandes sociétés de ventes, non seulement parce que ces ensembles d’oeuvres sont d’une qualité extraordinaire, mais aussi parce que le prestige de la provenance ajoute forcément à la désirabilité des pièces.

Peu de collectionneurs, et peu de marchands dans le monde, sont capables de débourser des millions, voire des dizaines de millions de dollars pour obtenir ces trophées de l’histoire de l’art. Pour autant, ces ventes très haut de gamme parviennent toujours à repousser les limites connues des prix en libérant de nouveaux records d’adjudications pour les artistes. Ce fut encore le cas en novembre dernier, Sotheby’s ayant vendu quatre œuvres à plus de 50 millions de dollars, dont un renouvellement du record de Jackson POLLOCK à plus de 61m$ pour Number 17, (1951), dans le cadre du premier volet de vente dédié à la collection Macklowe.

Que nous réserve la collection de Paul Allen?

Paul Allen (1953-2018), cofondateur de Microsoft avec Bill Gates, a réuni plus de 150 chefs-d’œuvre, de la Renaissance à l’art contemporain. Cinq siècles d’œuvres majeures, sous les signatures de Monet, Manet, Brueghel le jeune, Hockney, Klimt, Richter… dont la valeur d’ensemble pourrait dépasser le milliard de dollars.

« C’est un événement majeur pour le marché de l’art et pour le monde de l’art ». Guillaume Cerutti, directeur général de Christie’s, pour le New York Times, Christie’s to Sell Paul G. Allen’s $1 Billion Art Collection, 25 aout 2022.

Paul Cézanne, Montagne Sainte-Victoire (1888-1890). Collection P. Allen

Le catalogue de la vente n’a pas encore été dévoilé en ligne… Christie’s met néanmoins en avant sur son site internet une des versions de l’emblématique Montagne Sainte-Victoire (1888-1890) de Paul CÉZANNE, attendue autour des 100 millions de dollars. Il serait mérité que Cézanne fasse partie du panthéon d’artistes salués à un tel niveau de prix dans le monde des enchères. S’il en est exclu aujourd’hui, c’est faute de chefs-d’œuvre à vendre, et cette toile ayant appartenu à Paul Allen peut faire toute la différence…

Le record actuel d’adjudication de Cézanne affiche aujourd’hui 60,5m$ pour la nature morte Rideau, cruchon et compotier arrivée sous le marteau de Sotheby’s en 1999… il y a plus de 20 ans ! L’œuvre était annoncée dans une estimation deux fois moins importante que son résultat final, car en plus de sa qualité muséale, elle provenait directement de la collection de John Hay Whitney : autre histoire de vie et de collection exceptionnelles.

Rappelons en effet que John Hay Whitney (1904-1982) fut ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni, éditeur du New York Herald Tribune, élu au conseil d’administration du musée d’art moderne à New York (1930), nommé président de la MoMA Film Library (1935), puis président du MoMA, prenant la suite de Nelson A. Rockefeller en 1941. Son incroyable collection comprenait notamment Au Moulin de la Galette peint en 1876 par Pierre-Auguste RENOIR, une œuvre vendue pour 78,1m$ en 1990, chez Sotheby’s, New York à l’homme d’affaires japonais, Ryoei Saito. 32 années après cette vente, Bal au moulin de la Galette détient toujours le record de Renoir !

Parmi les autres records mondiaux pressentis en novembre dans le cadre de cette vente, une oeuvre de l’artiste américain Jasper JOHNSSmall False Start – pourrait avoisiner les 50 millions de dollars, contre un sommet actuellement établi à 36 m$ pour l’un des célèbres drapeaux américain de l’artiste (Flag, Sotheby’s, 2014). Le moment semble propice pour proposer une oeuvre majeure du Pop Art aux enchères, six mois après que le visage de Marilyn Monroe d’Andy WARHOL ait battu tous les records pour une œuvre d’art du 20e siècle : 195 m$ pour Shot Sage Blue Marilyn, issue elle aussi d’une collection fameuse, celle des Thomas Amman, l’un des plus importants galeristes et collectionneurs mondiaux, et de son épouse Doris.

Pierre-Auguste Renoir, Bal au moulin de la Galette (1876), vendue pour 78,1m$ en 1990, Sotheby’s

 

Une manne philanthropique

Les bénéfices – forcément majeurs – de cette vente seront reversés à des œuvres caritatives. L’exécuteur testamentaire de la succession Paul G. Allen, sa sœur Jody, présidente de la Paul G. Allen Family Foundation finançant de nombreuses actions dans les biosciences et la défense de l’environnement, a déclaré que cette collection reflète la diversité des intérêts de Paul Allen, avec leur propre mystique et beauté, mais surtout que “Christie’s assurera leur dispersion respectueuse pour générer une valeur considérable pour les activités philanthropiques conformément aux souhaits de Paul.”

En présentant l’évènement, Christie’s rappelle en effet qu’en 2010, Allen fut l’un des premiers signataires du Giving Pledge, un engagement de sa richesse à des causes caritatives, et qu’en 2015, il a reçu la médaille Carnegie de la philanthropie pour avoir consacré sa fortune privée au bien public. Il confiait d’ailleurs « … l’un de mes principaux objectifs est d’accélérer la découverte et de fournir à certains des esprits les plus brillants du monde les ressources nécessaires pour résoudre certains des défis les plus épineux du monde. » À ce jour, la Paul G. Allen Family Foundation aurait déjà versé plus de 2 milliards de dollars de contributions.