Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

Hommes vs femmes : quelques chiffres clefs

[03/09/2019]

Sur le segment très évolutif du Marché de l’Art Contemporain, les artistes femmes prennent de plus en plus de valeur. Plusieurs créatrices de premier plan ont récemment rafraichi leurs records personnels aux enchères, notamment Lee Krasner (The Eye Is the First Circle, 11,6 m$, Sotheby’s, le 16 mai 2019) et Louise Bourgeois (Spider, 32m$, Christie ‘s, le 15 mai 2019), deux rares contemporaines dont les prix affichent huit chiffres.

Au début de l’été, Phillips vendait, à Londres, une œuvre de Lynette YIADOM-BOAKYE pour un peu plus d’un million de dollars frais inclus… soit 430 000 $ au-dessus de l’estimation la plus optimiste. Vingt minutes plus tard, ce fut au tour de Marlene DUMAS de faire sensation avec une toile vendue 1,5m$, trois fois l’estimation basse (Losing (Her Meaning), Phillips, le 27 juin 2019). Un succès au féminin qui faisait un gros titre du journal The Art Newspaper au lendemain de la vente : Les femmes peintres volent la vedette à la vente du soir contemporain Phillips à Londres (Female painters steal the limelight at Phillips contemporary evening sale in London, Anny Shaw, le 28 juin 2019).

Divers acteurs du Marché, dont les journalistes, critiques, chercheurs, curateurs, commissaires priseurs et collectionneurs, braquent de plus en plus les projecteurs sur une création féminine négligée et sous-valorisée dans l’Histoire de l’Art et des enchères.

Bien que les prix évoluent avec les mentalités, la réalité des chiffres prouvent que le fossé est encore abyssal entre les performances des hommes et celles des femmes. L’analyse des produits de ventes enregistrés sur un an (entre juillet 2018 et juin 2019) montre en effet que les performances de Jean-Michel Basquiat sont cinq fois et demi supérieures à celles de Jenny Saville, contemporaine affichant le plus important chiffre d’affaires sur 12 mois de ventes aux enchères.

 

TOP 5 HOMMES VS FEMMES juillet 2018-juin 2019

Hommes                                                     Femmes

Meilleurs produits de ventes             Meilleurs produit de ventes

Jean-Michel Basquiat – 157,2m$               Jenny Saville – 28,8m$

Jeff Koons – 111,8m$                                   Cecily Brown – 28,5m$

Kaws – 93,6m$                                              Julie Mehretu – 9m$

Christopher Wool – 77 m$                          Dana Schultz – 8m$

George Condo – 45,7m$                               Marlene Dumas – 7,8m$

 

En 2018, l’artiste britannique Jenny SAVILLE apparaissait déjà comme l’artiste femme la plus cotée du marché. Son record était alors établi à 12,5 m$ (Propped, Sotheby’s, le 5 octobre 2018) contre un record de 90,3 m$ emporté le mois suivant pour David HOCKNEY (Portrait of an Artist (Pool with Two Figures), Christie’s, le 15 novembre 2018).

Soit une différence de près de 80 m$ entre le record féminin et le record masculin de l’automne dernier.

L’écart s’est encore creusé en 2019 puisque le record masculin pour un artiste vivant a été révisé à 91m$ en mai dernier, avec la vente de la sculpture Rabbit de Jeff KOONS (mai 2019, Christie’s New York).

Le classement montre encore que le chiffre d’affaires global des cinq artistes contemporaines les plus performantes (82,1m$ depuis l’été 2018) représente environ la moitié du produit de vente de Basquiat sur la même période, et 11,5 m$ de moins que le quarantenaire américain Kaws.

 

Ces écarts de prix abyssaux résultent d’un manque de reconnaissance des artistes femmes dans l’Histoire de l’art et des collections muséales. Une récente étude de la Public Library of Science a en effet révélé que, dans les collections permanentes de 18 musées américains de premier plan, 87% des œuvres représentées étaient réalisées par des hommes (et 85% par des blancs).

Les acteurs du Marché ont conscience qu’un ajustement doit être opéré et que tout commence avec la visibilité. Si la participation d’artistes femmes dans les grandes expositions muséales est en légère progression, reste à alimenter les catalogues de ventes où elles sont encore très minoritaires : au catalogue de la prochaine session d’art contemporain de Christie’s (le 21 septembre 2019 à Shanghai), elles ne sont que deux, parmi les 30 artistes de la vente.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK