Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.
Page d´accueil Artprice
LEADER MONDIAL DE L'INFORMATION SUR LE MARCHE DE L'ART
Inscrivez-vous gratuitement et suivez toute l'actualité de vos artistes favoris avec notre alerte email !

En Bref ! Un Van Gogh chez Christie’s – Basquiat-Warhol en lice

[16/06/2017]

Van Gogh à la Une chez Christie’s

Il est des artistes dont l’évocation du seul nom fait vibrer toute la sphère du marché de l’art. Vincent VAN GOGH fait d’autant partie de ces rares icônes, que son Portrait du docteur Gachet est resté de nombreuses années durant l’oeuvre d’art la plus chèrement payée aux enchères. Le 5 mai 1990, l’homme d’affaires japonais Ryoei Saito se portait en effet acquéreur du mélancolique portrait du docteur, de 66 centimètres de haut, pour 82,5m$. A ce jour, le Portrait du Docteur Gachetdemeure le record absolu de l’artiste aux enchères, car les œuvres d’un tel degré d’excellence sont particulièrement rares sur le marché. L’émergence d’une nouvelle toile de Van Gogh est donc toujours attendue, et apparaît comme un puissant stimulant pour les grands collectionneurs et les musées. C’est à Londres que la société Christie’s propose la prochaine œuvre à vendre de Van Gogh, en couverture de sa vente d’art impressionniste et moderne du 27 juin. L’oeuvre représente un moissonneur vue de dos dont l’habit de travail est aussi solaire que les blés qu’il fauche. Il s’agit d’une huile sur toile de 43,3 x 24,3 centimètres, réalisée à Saint Rémy en 1889 d’après une œuvre de Millet. Cette toile bénéficiant d’un superbe pedigree (dont des expositions au musée Van Gogh et à Orsay) n’en est pas à son premier passage sous le feu des enchères : en 1995, elle partait légèrement sous le seuil des 4m$ (adjugée pour 3,96 m$ chez Sotheby’s à Londres). Elle est cette fois pressentie pour passer le seuil de 20 millions, selon sa fourchette d’estimation (17-21 m$).

Le duo Basquiat-Warhol en lice

Sotheby’s a dévoilé les œuvres phares de sa prochaine vente d’art contemporain de prestige, annoncée le 28 juin 2017 à Londres. Parmi les 33 lots sélectionnés se trouve deux œuvres collaboratives des artistes américains les plus célèbres et les plus cotés de notre époque : Jean-Michel BASQUIAT et Andy WARHOL. Sweet Pungent (Bonbon Piquant) et New Flame (La Nouvelle Flamme) sont des toiles peintes à quatre mains en 1984, soit deux ans après la rencontre des artistes orchestrée par le marchand d’art Bruno Bischofberger, une rencontre formelle deux ans après la première tentative d’approche du grapheur auprès du maestro du Pop art. La rencontre de 1982 marque à la fois le début d’une véritable amitié et une symbiose créative entre les artistes, jusqu’au décès de Warhol en 1987. Les deux œuvres sont issues de la collection de l’homme d’affaires américain Tommy Hilfiger, dont la marque éponyme de vêtements lui a permis d’intégrer le 1% des personnes les plus riches du monde. Elles synthétisent le dialogue artistique de ces deux monstres sacrés de l’art du XXème siècle tout en affichant des estimations bien plus abordables que si elles avaient été signées intégralement de Basquiat ou de Warhol. Bien que rares sur le marché des enchères, les oeuvres collaboratives sont en effet bien moins cotées que leurs œuvres réalisées de manière solitaire. Sweet Pungent est ainsi annoncée entre 1,4 et 1,8 millions de livres (soit 1,8 à 2,3 m$) et New Flame est pourvue d’une fourchette d’estimation comprise entre 1,7 et 2,2 millions de livres (2,1-2,8 m$)… Or, des œuvres si bien datées et de si belles dimensions (plus de deux mètres) sous le seul nombre de Basquiat vaudraient 10 fois plus chères. N’oublions pas que le mois dernier, une toile de plus petite dimension signée exclusivement de Basquiat s’envolait pour près de 110,5 m$ à New York (Untitled, 1982, 183 x 173 cm, Sotheby’s, le 18 mai 2017).


En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialitÉ OK