Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.

En bref : Les âges de la Fiac – Paris toujours : les OFF de la Fiac – Paul-Durand Ruel : un marchand à Paris

[17/10/2014]

 

Tous les quinze jours, Artprice vous propose un tour d’actualité du marché de l’art en quelques mots et quelques chiffres : Les âges de la Fiac – Paris toujours : les OFF de la Fiac – Paul-Durand Ruel : un marchand à Paris

Les âges de la Fiac

La FIAC, principale foire d’art contemporain en France ouvre ses portes au Grand Palais du 23 au 26 octobre 2014. Pour sa 41ème édition, elle réunit 191 galeries venues de 26 pays. Pour mémoire, la Fiac 2013 compta 129 exposants de 25 pays (dont 55 françaises), et accueillit plus de 73 000 visiteurs sur les 5 jours de foire. Les chiffres n’ont pas fini de donner le tournis : des oeuvres de 1 451 artistes devraient être exposées, parmi lesquels des noms aussi prestigieux que Andy WARHOL, Francis BACON ou Gerhard RICHTER, avec des pièces estimées bien au-delà du million. Les cinq artistes contemporains les plus cotés du monde – Jean-Michel BASQUIAT, Jeff KOONS, Christopher WOOL, Peter DOIG et le Chinois ZENG Fanzhi– seront immanquablement représentés (voir le Top 500 du Rapport annuel du marché de l’art contemporain d’Artprice.com : http://imgpublic.artprice.com/pdf/artprice-contemporary-2013-2014-fr.pdf)

Certaines galeries misent sur les mêmes artistes phares et l’on retrouve Pablo PICASSO sur neuf stands différents… une récurrence quelque peu convenue sur une foire qui s’intitule d’ « art contemporain ». Picasso n’est pourtant pas le seul Moderne présent : Wassily KANDINSKY (1866-1944), Gustav KLIMT (1862-1918) et Edvard MUNCH (1863-1944) sont aussi de la fête.
On constate ainsi que 20 % des artistes exposés ne sont plus de ce monde et que l’âge moyen des artistes vivants affiche est supérieur au demi siècle (51 ans). La doyenne de cette sélection est la Cubaine Carmen HERRERA (née en 1915), exposée par la galerie Lisson de Londres. Quant aux benjamins, ils ont tout juste 25 ans et se nomment Lucien SMITH (galerie Skarstedt) et Philipp TIMISCHL (Neue Atle Brucke). Seuls 54 artistes annoncés ont de moins de 30 ans. Parmi ces derniers, nous retrouvons les noms des plus grands performeurs en ventes publiques : Oscar MURILLO, Jacob KASSAY, Ryan SULLIVAN et Hugh SCOTT-DOUGLAS.

Paris toujours : les OFF de la Fiac

Pendant la Fiac – qui propose des signatures parfois convenues pour les amateurs en mal d’art contemporain – les foires satellites s’enchainent et ne se ressemblent pas. La Fiac elle-même se prête à l’exercice en lançant sa propre « Off » : (Off)icielle qui se tiendra aux Docks (Cité de la Mode et du Design) avec une soixantaine de galeries, plus axées sur la création émergente que ce qui est majoritairement proposé sous la Nef du Grand Palais.

Le nombre de foires « Off » passe donc à sept cette année, et ce malgré l’annulation de Cutlog, dont le directeur déplore un marché parisien saturé. Il n’a pas tort… difficile de visiter en une petite semaine et sans don d’ubiquité : Art Elysées (Champs Elysées du 23 au 27 octobre), Design Elysées (à proximité du Grand Palais, du 23 au 27 octobre), la Outsider art fair (Hotel le A dans le 8ème arrondissement de Paris), la Slick art fair dont la 9ème édition conserve son lieu sous le Pont Alexandre III mais change de nom pour Slick « Attitude », la Show off qui s’appelle désormais Variation (9ème édition, à l’espace des Blancs Manteaux, 21 au 26 octobre) et la Yia – Young International Artistes Art Fair – au Carreau du Temple au coeur du Grand Marais (du 23 au 26 octobre). La sélection des galeries et des lieux d’expositions feront la différence…

Paul-Durand Ruel : un marchand à Paris

Le Pari de l’impressionnisme : tel est le titre de la première exposition consacrée à Paul Durand-Ruel (1831 – 1922), le plus grand marchand d’art du XIXe siècle. Elle s’est ouverte le 9 octobre et court jusqu’au 8 février 2015 au Musée du Luxembourg. L’exposition réunit quatre-vingts chefs-d’oeuvre impressionnistes et retrace le moment où l’avant-garde du XXème siècle accède à la reconnaissance internationale. Découvreur des Impressionnistes, Paul Durand-Ruel fut le marchand et l’ami de Manet, Renoir ou Monet. Visionnaire pour l’art, il le fut aussi pour le métier de « marchand », se déplaçant régulièrement à l’étranger, établissant des réseaux de galeries et d’influence en Europe et aux Etats-Unis. Aujourd’hui, ces grands modernes comptent parmi les artistes les plus populaires et les plus valorisés au monde, tant la demande est globale.
Le record de Manet est Londonien (Portrait de Manet par lui-même, en buste, vendu l’équivalent de 29,6 m$ le 22 juin 2010 chez Sotheby’s Londres), de même que celui de Monet (Le Bassin aux Nymphéas, vendu l’équivalent de 71,8 m$ chez Christie’s le 24 juin 2008), tandis que celui de Renoir est new-yorkais (Au Moulin de la Galette, vendu 71 m$ le 17 mai 1990 chez Sotheby’s New York). Si les modernes français sont si bien côtés à l’international, nul doute qu’il faille rendre hommage à la capacité de Paul-Durand Ruel à dépasser les frontières.

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialité et de protection des données personnelles OK