Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer les cookies.
Page d´accueil Artprice
LEADER MONDIAL DE L'INFORMATION SUR LE MARCHE DE L'ART
Inscrivez-vous gratuitement et suivez toute l'actualité de vos artistes favoris avec notre alerte email !

Artprice : rapport sur le Marché de l’Art Contemporain 2016

[04/10/2016]

Artprice : Rapport du Marché de l’Art Contemporain +1 370 % en 16 ans et + 5,6 % de rendement annuel

Le Marché de l’Art Contemporain en première ligne avec la Frieze et la Fiac.
De façon générale, le Marché de l’Art Contemporain conserve heureusement sa rentabilité sur le moyen et le long termes. En dépit de plusieurs ajustements, l’indice des prix démontre que ce secteur maintient toute sa vitalité acquise au début des années 2000. Les 1 370 % de croissance en 16 ans se passent de tout commentaire.

Le rapport du Marché de l’Art Contemporain 2016 d’Artprice est accessible gratuitement à l’adresse suivante :
http://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2016

La terrible crise financière et économique que traverse le monde depuis 2007, notamment par le biais des taux négatifs, fait apparaître le Marché de l’Art comme une oasis dans le désert. « Celui-ci connaît une saine période d’ajustement, aussi nécessaire que prévisible, où les ventes d’Art Contemporain occupent l’avant-scène » selon thierry Ehrmann fondateur et PDG d’Artprice.
« Cette période de création s’est en effet imposée comme la véritable locomotive du Marché de l’Art, place que tenait historiquement l’art moderne » ! Si bien que les chiffres du Marché de l’Art Contemporain anticipent les tendances générales dévoilées et expliquées par Artprice dans son dernier rapport semestriel, paru en août 2016 et gratuitement téléchargeable http://imgpublic.artprice.com/pdf/semestriel_2016_fr.pdf.

La construction des prix de l’art contemporain est aujourd’hui parfaitement structurée grâce à une abondance des résultats de ventes. Plus que jamais, l’offre comme la demande tiennent compte de toute l’information disponible, en affectant parfois la réalité des prix. L’actualité d’un artiste, de quelque nature qu’elle soit (plus de 70 éléments exogènes retenus par Artprice), se répercute désormais presque instantanément sur sa cote et ses indices. De ce fait, le top 500 – constitué d’artistes jouissant tous d’un marché robuste et durablement établi – permet d’observer l’évolution cohérente et structurée du Marché, ainsi que les préférences des collectionneurs et des professionnels de l’art.
En achetant des œuvres contemporaines, les acteurs du Marché de l’Art acceptent de ne pas connaître la place définitive de l’artiste dans l’Histoire de l’Art. Néanmoins, les 16 dernières années ont prouvé qu’un portefeuille bien diversifié d’œuvres contemporaines pouvait prétendre à un rendement annuel de +5,6 %, supérieur au Marché de l’Art dans son ensemble.

A noter :
Art contemporain : artistes nés après 1945
Fine Art : peinture, sculpture, dessin, photographie, vidéo, estampe, installation
Période étudiée : juillet 2015 – juin 2016

Les chiffres clés:

  1. 55 000 œuvres contemporaines vendues cette année en ventes publiques et chacune analysée par Artprice
  2. 1,5 Mrd$ de produit de ventes contre 2 Mrd$ à l’exercice précédent
  3. +1 370 % de croissance depuis 2000
  4. Les USA, 582 m$, confirment leur place de Leader, loin devant la Chine, 362 m$
  5. Le Royaume-Uni est la deuxième place de marché mondiale avec 400 m$
  6. La France, quatrième avec 42 m$, pèse 3 % du produit de ventes
  7. La peinture, 67 %, reste le médium privilégié des collectionneurs, suivie par la sculpture, 15 %
  8. L’industrie muséale, plus de 700 musées par an, contribue à assécher le Marché de l’Art et donne aux œuvres une véritable réalité économique, acceptée par un consensus
  9. Tant l’industrie muséale que les grandes manifestations démontrent que l’Art Contemporain dialogue désormais avec le grand public et n’est plus l’apanage d’une classe sociale privilégiée

Un tout nouveau Rapport

Consultable gratuitement en ligne, le nouveau Rapport Artprice 2016 combine par ses outils d’aide à la décision cinq analyses indispensables pour pénétrer l’évolution, l’organisation ainsi que les dernières tendances du Marché de l’Art Contemporain. Cinq études pour approfondir les sujets les plus sensibles et répondre aux interrogations de tous les amateurs, collectionneurs, professionnels et institutions actifs sur le Marché de l’Art Contemporain.
A. Bilan sur le court, le moyen et le long termes
Face au contexte économique instable, les grandes Maisons réorganisent les ventes autour du Marché moyen de gamme. Après 12 mois d’ajustements, les premiers signes de la reprise sont perceptibles : l’indice des prix rebondit au S1 2016.

B. Places de marché et enjeux géo-économiques
Bien que New York et Londres concentrent l’essentiel des recettes d’Art Contemporain, des marchés locaux se consolident en Europe comme en Asie. Une vaste opération stratégique rapproche des grandes Maisons de Ventes (comme par exemple Sotheby’s et China Guardian…) à l’échelle planétaire.

C. Rendements, risques et liquidité
Super-performant sur le long terme, l’Art Contemporain rivalise désormais avec l’Art d’Après-Guerre comme placement financier. En contre-partie, cette période de création est sujette à une volatilité à laquelle il faut être attentif pour garder l’investissement sous contrôle.

D. Réorganisation du Marché
Les Maisons de Ventes délaissent temporairement la course aux records pour se recentrer sur les œuvres abordables, assurant ainsi la stabilité des prix, le dynamisme des échanges et la liquidité de l’Art Contemporain. Celui-ci prouve cette année sa robustesse et sa maturité.

E. Tendances et performances
L’actuelle période d’ajustement désigne et valorise la maturité des collectionneurs. L’année écoulée a mis en lumière les valeurs les plus sûres de l’Art Contemporain ainsi qu’un ensemble de jeunes plasticiens légitimés par les grandes institutions culturelles.

Top 500 des artistes contemporains

Les performances des artistes contemporains aux enchères offrent le panorama le plus significatif du Marché. Ce classement reflète toute la diversité des échanges, permet de suivre la compétition entre les stars du Marché et fait apparaître les dernières préférences des collectionneurs. Une présence active des artistes chinois dans le Top 500 démontre que le Marché de l’Art en Chine verrouille chaque segment. Ce dernier étant à nouveau numéro 1 mondial, devant les USA, pour le Marché de l’Art global au premier semestre 2016.

L’Art Contemporain (12 % du marché global contre seulement 2,8 % en 2000) nécessite d’être appréhendé différemment de l’Art Impressionniste ou Moderne. La cote et les indices d’un artiste contemporain sont en effet constamment soumis à l’influence de nombreux événements qui la rendent d’autant plus sensible.

Afin d’étudier cette réalité, la société Artprice, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, a mis au point, avec le concours du département d’économétrie, son équipe éditoriale et des historiens de l’art, une nouvelle méthode d’analyse et d’outils d’aide à la décision, qui permettent de mieux comprendre et interpréter l’évolution des prix.

Au risque d’infirmer certains fantasmes, la structuration du prix est extrêmement sophistiquée. On peut reprendre la citation de thierry Ehrmann à New York en 1999 dans un colloque financier : « Le Marché de l’Art, c’est les Marchés Financiers en dix fois plus cruel et dix fois plus intelligent ».

artprice.com (c) 1987-2016 thierry Ehrmann


En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence Pour en savoir plus, Charte de confidentialitÉ OK