FUTURA 2000 (1955)

Lenny MCGURR

Futura 2000, de son vrai nom Lenny McGurr, est né à Brooklyn en 1955. Inspiré par Stay High 149, il commence à graffer dès 1970 et rejoint plusieurs collectifs, dont les Soul Artists et UGA (United Graffiti Artists).

Un accident lié au tag le pousse à s’engager sur un porte-avion pendant quatre ans, expérience qui transforme son approche du graffiti. Il délaisse les lettrages et se lance dans l’abstraction, couvrant ses supports de larges touches brumeuses. Des symboles récurrents, atomes, planètes et Pointman, personnage inventé pour la pochette d’un album de UNKLE, parsèment son œuvre comme autant de rappels de son intérêt pour les nouvelles technologies et la science-fiction. Cherchant à faire le lien entre musique et tag, il peint pendant des concerts de Grandmaster Flash, Africa Bambaataa, et part en tournée avec The Clash. Au début des années 1980, sa participation à l’exposition du PS1-Contemporary Art Center, New York/New Wave aux côtés d’artistes comme Keith Haring et Jean-Michel Basquiat le propulse sur la scène internationale. En 1997, il crée son studio Futura Laboratories et collabore avec des marques comme Nike, Karl Lagarfeld et BMW.

ArtMarketInsight

Depuis que BANKSY est devenu un phénomène de société et du marché de l’art, nombre d’acheteurs se sont euphorisés de la nouvelle manne que constitue le Street art en train de forger sa réputation, et quelques maisons de ventes se sont positionnées afin de profiter du filon. En France, c’est le cas de Leclerc à Marseille et d’Artcurial à Paris. Cette dernière, qui se fait du genre une spécialité depuis 2007, consacre une vente dédiée à « l’art urbain » le 5 février 2014.

Nés dans les années 60 des rues de New York, portés par le goût du défi et une certaine marginalité, tags, graffitis et pochoirs ont fait entrer la culture urbaine dans les salles des ventes et sur les murs des collectionneurs. Le Street art est à la mode et a gagné ses lettres de noblesse via de multiples expositions dans de vénérables lieux à travers le monde tels la Tate Modern de Londres (Street art, 23 mai-25 août 2008) ou le Grand Palais de Paris (Tag au Grand Palais, 27 mars-26 avril 2009).

L’histoire du graffiti est celle d’un mouvement underground, né au rythme du Hip-Hip des années 70 dans les ghettos américains. C’est un art populaire, sauvage et éphémère. Sauvage parce que réalisé dans l’espace public de manière illégale, et éphémère car sa durée de vie, soumise aux contraintes extérieures, est forcément limitée. Les interdits qui frappent cet art urbain dès ses premiers balbutiements en Europe n’arrêtent en rien son expansion dans les années 80. A la fin de la décennie, c’est un véritable phénomène de mode qui gagne sa légitimité artistique sous la plume des journalistes et sur les cimaises des musées. Hormis les murs des villes, le mobilier urbain et les transports collectifs, les graffeurs réalisent des œuvres sur toile, papiers ou palissades, désormais prisées par un nombre grandissant de collectionneurs.

Sur la Marketplace d'Artprice.com

Vendez ou achetez des oeuvres de FUTURA 2000 sur la Place de Marché Normalisée Artprice.com.