ZENG Fanzhi (1964)

ZENG Fan Zi

Né en 1964 à Wuhan et basé à Pékin, Zeng Fanzhi considère la peinture comme une arme psychologique. Il gagne la célébrité avec ses personnages dont les masques affichent des rires figés (série Mask).

En 2004, son style change radicalement dans un travail plus introspectif, tourné vers l’observation de la nature et des maîtres anciens. Les coups de pinceaux deviennent stridents et expressifs, ce que l’artiste explique par un lien fondamental avec la calligraphie traditionnelle chinoise.

Fer de lance de la création chinoise contemporaine avec Zhang Xiaogang, Zeng Fanzhi décroche son premier million à Londres en 2007, multipliant par onze son estimation basse. En 2008, son diptyque Mask series 1996 No.6 part pour 9,6m$, au quintuple de son estimation moyenne (Christie’s Hong Kong). Gagosian lui ouvre une exposition à Hong Kong en 2011, et la galerie Hauser & Wirth l’expose de façon concomitante à Hong Kong Zurich et Londres en 2018. Entre-temps, le numéro 1 chinois a notamment exposé au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et au musée du Louvre.

ArtMarketInsight

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, la Chine a mis en place un grand programme pour envoyer ses jeunes talents à l’autre bout du monde, l’autre bout de la route de la soie, pour se former à de nouvelles connaissances. Les arts ont été l’une des nombreuses disciplines que sont venus étudier ces […]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Retrouvez cette semaine le classement des contemporains chinois les plus performants, 10 ans après le pic atteint par certains des artistes les plus en vogue. Deux artistes chinois se hissent dans le Top 10 mondial de l’art contemporain, […]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Ce Top, établit selon les résultats d’adjudications enregistrés à Hong Kong depuis janvier 2017 et jusqu’aux récentes sessions de ventes de mars, confirme les tendances affichées ces dernières années : les cotes flambent pour les grandes signatures chinoises du […]

Le vendredi, c’est Top ! Un vendredi sur deux, Artprice vous propose un classement d’adjudications par thème. Le Top nous amène cette fois du côté de Hong Kong où le marché haut de gamme privilégie toujours les artistes asiatiques, et si possible des compatriotes voyageurs… New York, Londres et Hong Kong forment trois pôles d’échanges […]

Année après année, le marché chinois s’ouvre un peu plus à l’art occidental… plusieurs actions menées sur place permettent cette ouverture du marché : d’une part, celles des sociétés de ventes occidentales implantées sur place, qui forment et conseillent les collectionneurs chinois, d’autre part, celles menées de plus en plus fermement par les musées afin d’éveiller […]